samedi 12 août 2017

Les Tuffolies, c'est parti !

Depuis ce matin, et jusqu'au mardi de ce long week-end du 15 août*, les caves de la Bonne Dame accueillent les visiteurs à la foire aux vins de Vouvray. Sauf que maintenant, on dit "Tuffolies".

Pourquoi changer de nom ? Denis Meunier, le nouveau (et jeune) Président de cette foire nous en donne l'explication. "C'est l'occasion de rendre hommage au tuffeau, cette craie que l'on extrait dans la région, et en même temps, de rajeunir cette foire en ajoutant un peu de folie", indique-t-il. Le nom a été trouvé en interne. Il y a eu une quinzaine de propositions, puis la liste s'est rétrécie, jusqu'à ce que le consensus se porte sur ce nom. Pour ne pas désorienter le consommateur, le fléchage fait encore référence à la foire aux vins de Vouvray, mais cela changera avec le temps.

Après tout, la foire aux vins de la Pentecôte s'appelle bien Troglovinum.

vendredi 11 août 2017

La NR préfère Rochecorbon à Vouvray

Dans son édition du jour, la NR consacre un article à Rochecorbon, dans sa série sur "ces villages où il fait bon flâner en Touraine". Il y est question des falaises, des troglos, des vieilles pierres (la tour de la Lanterne, les maisons de maîtres, les gargouilles) et du vignoble... de l'AOC Vouvray.

A noter que le quotidien régional a également mis à l'honneur Bueil-en-Touraine, Cormery, Chemillé-sur-Indrois et Chouzé. Le parti pris est de parler de "ces petits villages de Touraine situés à l'écart des grands sites prisés des touristes". "L'occasion de plonger dans le petit patrimoine tourangeau, de redécouvrir les beautés cachées de la campagne, entre vignes et champs, à l'orée de forêts ou de petits bois", explique le journal.

Certes, la série va se poursuivre jusqu'à la fin de l'été, mais il y a peu de chances que Vouvray soit également sélectionnée.

Précisons que hier, c'était encore Rochecorbon qui avait les honneurs de la NR pour un article sur les visites œnologiques de Château-Gaudrelle. La commune voisine a peut-être mieux su faire valoir son patrimoine et mettre l'accent sur ses attraits touristiques.

vendredi 4 août 2017

La Mégane était fermée de l'intérieur

Il y a eu comme un moment de flottement ce soir à Vouvray. Deux enfants de 6 et 19 mois se sont retrouvés enfermés pendant une bonne demi-heure, à bord d'une Renault Mégane qui s'est verrouillée de l'intérieur. Les faits se sont déroulés vers 18 h, rue Gambetta.

Ce type d'incident ne devrait en principe pas arriver. Et pourtant...

Au moment de partir, une amie de Laetitia Bienvenu, qui avait confié à garder les deux enfants de sa belle-soeur à la nounou de Vouvray, laisse par mégarde la carte électronique du véhicule à l'intérieur. Et les portières se verrouillent. Problème, les enfants sont trop petits pour faire quoi que ce soit.

jeudi 3 août 2017

Projet multi-accueil & co : minéral ou végétal ?

A la fin du mois, la crèche de Vouvray va ouvrir ses portes. Il s'agit du premier bâtiment aménagé à côté du Simply, sur la parcelle qui accueillera également quelques mois plus tard la bibliothèque, puis l'espace de vie sociale. Cet ensemble 3 en 1 associe à la fois un projet intercommunautaire et un projet communal.

Si l'on se réfère à la présentation du chantier, tel qu'il a été exposé dans Vivons Vouvray N° 6 (janvier à mars 2016), il y aura des espaces extérieurs paysagers.

dimanche 30 juillet 2017

Feu d'artifice privé : est-ce légal ?

Quelle délicate attention que de proposer un spectacle pyrotechnique en pleine nuit... Vers 1 h du matin, un feu d'artifice privé a été tiré depuis une belle maison sur les hauteurs de Vouvray (vous savez, celle qui a des murs roses avec deux cèdres qui surplombent le coteau).

C'était apparemment le clou d'une fête, dont on peut encore voir quelques traces ce matin dans l'allée qui part de la rue du commerce et mène à ce modeste logis.

Heureusement que le bulletin municipal Vivons Vouvray rappelait, il y a quelques jours, les règles en matière de bruit ! Et que dit, au fait, la réglementation sur les feux d'artifice privés ? Le portail Service Public, qui est le site officiel de l'administration française, conseille de respecter ses voisins, car les plaintes auprès des maires sont très fréquentes en période estivale. En principe, le maire de la commune doit être informé, tout comme les sapeurs-pompiers.

Les habitants de Vouvray, eux, ne l'ont pas été et ont donc été réveillés. Et pour certains, cela a même été la double peine avec le ballet des voitures qui a suivi la fin de la fête.



samedi 29 juillet 2017

Un début de saison touristique calme à Vouvray

A travers des avis repérés sur Facebook et des conversations ici ou là, j'ai été informé que la saison était plutôt calme pour ce mois de juillet à Vouvray. Une impression qui m'a été confirmée à l'office de tourisme.

Malgré un bon démarrage, avec des températures très chaudes en début de mois, le soufflé semble retomber avec une météo plus capricieuse. Par ailleurs, la fermeture de la piscine cet été (pour cause de travaux d'aménagement, afin de se mettre en conformité par rapport à la réglementation sur le handicap) n'arrange rien.

Les professionnels que j'ai pu interroger disent aussi que c'est calme.

vendredi 28 juillet 2017

Et les grand électeurs sont...

Suite au conseil municipal exceptionnel de ce matin, un vote a eu lieu pour désigner les grands électeurs qui voteront pour les sénatoriales le 24 septembre. Il s'agit exactement des mêmes personnes que celles désignées le 30 juin, mais dans un ordre différent.

Pour les délégués : Brigitte Pineau, Gérard Serer, Nathalie Même, Pascal Barone, Laurence Boscherie, Gilles Gasnier (Vivons Vouvray), Dominique Daillet (liste de l'opposition municipale).

Pour les suppléants : Juliette Cognié, Alexandre Delalalandes, Valérie Déplobin (Vivons Vouvray).

Tout ça pour ça ? Hé oui.

jeudi 27 juillet 2017

Vouvray doit revoter pour désigner les grands électeurs pour les Sénatoriales

Théoriquement, le conseil municipal est en vacances. Le conseil de juillet a été annulé, en raison d'un ordre du jour pas assez fourni, et le prochain n'est calé qu'en septembre. Oui, mais voilà... Les pouvoirs publics en ont décidé autrement.

Le vote du 30 juin dernier, qui avait désigné les grands électeurs qui seront appelés aux urnes le 24 septembre pour les sénatoriales a été annulé, suite à un jugement rendu le 17 juillet par le tribunal administratif d'Orléans.

Motif invoqué : la mairie de Vouvray a fait une erreur, en présentant ses listes.

La préfecture d'Indre-et-Loire explique la règle dans un arrêté visible sur le mur d'affichage municipal. Elle rappelle que "les délégués et leurs suppléants sont élus simultanément par les conseillers municipaux sur une même liste suivant le système de la représentation proportionnelle avec application de la plus forte moyenne, sans panachage, ni vote préférentiel". Il est rappelé aussi que "chaque liste de candidats aux fonctions de délégués et suppléants doit être composée alternativement d'un candidat de chaque sexe".

Une décision qui fait tiquer, car elle nécessite donc de reconvoquer le conseil municipal alors que des élus sont partis en congés. Il se réunira demain à 9 h, ou le 1er août si le quorum n'était pas atteint.

Vouvray n'est pas la seule commune dans ce cas. On revote également pour les grands électeurs à La-Ville-Aux-Dames, demain à 19 h.

mardi 25 juillet 2017

Tourisme : Bagatelle change de propriétaire

Anne et Bertrand Chandouineau passent la main. Après 6 ans d'activité, et après avoir porté haut les couleurs de Vouvray à travers leur maison d'hôtes, ils ont décidé de vendre le domaine de Bagatelle. Ils vont pouvoir se consacrer à d'autres projets personnels, loin du bourg qu'ils vont quitter.

Les nouveaux acheteurs sont un couple de parisiens. Elle : Léna Lebrun, travaillait dans le domaine de la publicité et gérait au quotidien des créatifs. Lui : Grégoire Dey, auteur de sketches pour le théâtre, la télévision (Canal+, TF1, France 2), la radio (il a été auteur pour Canteloup sur Europe 1) et Internet, va continuer à se partager entre la capitale et la Touraine.

Le ras-le-bol de Paris, la volonté de respirer le bon air de la campagne (leurs enfants multipliaient les bronchiolites) et l'envie de pratiquer des activités sportives, sans oublier l'attrait pour le vin, sont autant de bonnes raisons de venir s'installer à Vouvray.

Pour Léna Lebrun, qui avait des attaches à Tours, c'est la volonté d'être son propre patron qui l'a motivée à se lancer dans une maison d'hôtes. Le rendez-vous est fixé au 11 août pour la reprise de cette activité. En attendant, le nouveau couple d'hébergeurs a pu rencontrer quelques uns des acteurs locaux du tourisme. Une transition en douceur.

lundi 24 juillet 2017

Numérique et haut débit : un avantage apporté par Touraine-Est Vallées

Si la fusion entre l'ex-CCV et l'ex-CCET ne tourne pas toujours à l'avantage du ce qu'on appelait autrefois le Vouvrillon, ce dernier va profiter d'une compétence de Touraine-Est Vallées. Celle qui concerne "l'établissement et l'exploitation d'infrastructures et de réseaux de communication électroniques".

Cette compétence ne concernait jusqu'à présent que les communes de l'Est Tourangeau, mais un délai de deux ans a été prévu (jusqu'au 31 décembre 2018) pour l'harmoniser à l'ensemble du nouveau territoire. Cela tombe bien, car les dix communes de TEV souhaitent bénéficier du très haut débit.

En même temps, le contraire aurait été étonnant.

Le conseil municipal de Vouvray a été amené le 22 juin dernier à se prononcer sur ce dossier, qui avait été présenté le 18 mai en conseil communautaire. Il a voté sur deux points : d'une part la modification des statuts de TEV pour élargir la compétence à un territoire élargi de 10 communes, d'autre part l'adhésion** au syndicat mixte Val de Loire Numérique. Ce dernier résulte des efforts conjoints de Loir et Cher Numérique* et du département d'Indre-et-Loire, qui a décidé d'y adhérer ainsi que les communautés de communes du 37.

Les enjeux liés au numérique sont multiples. Le très haut débit va impacter l'emploi, l'éducation, la qualité du service public, ainsi que la lutte contre l'isolement et la santé. C'est donc une aubaine pour ancrer Vouvray dans le XXIe siècle.

*Ce conseil syndical, qui prévoit 10 Mégas pour tous d'ici 2021, bénéficie d'un soutien de 5 millions d'euros par an engagé par le département.
**Pour être effective, il était nécessaire d'obtenir d'abord le vote des conseils municipaux dans les communes membres de TEV.