dimanche 22 octobre 2017

Fête d'automne : une édition 2017 réussie

Après une première édition prometteuse, l'an dernier, malgré une météo maussade, les organisateurs (Vouvray Animation, en partenariat avec la mairie) avaient à cœur de faire mieux et de donner une impulsion plus forte à cette fête d'automne. Et cela a été le cas. L'édition 2017 a, de l'avis général, été considérée comme une fête de village très animée.

vendredi 20 octobre 2017

Une expo sur Holnon à découvrir à l'office de tourisme

En marge de la fête d'automne, qui se déroule ce dimanche, une exposition photo sur la ville d'Holnon sera visible à l'office de tourisme Au Pays du Vouvray. Ce sera le cas à partir de samedi et jusqu'à la Saint-Vincent, qui aura lieu le 2à janvier 2018.

Il y a 1 an lors de la précédente fête d’automne, l'ancien présidfent de l'office, Michel Vantouroux, avait soumis à Jean Marc Lemaire, le Maire d’Holnon, de faire connaitre aux habitants de Vouvray pourquoi il existe une place d’Holnon à Vouvray.

Les Vouvrillons semblent en effet ignorer quels sont les liens de solidarité qui unissent les deux communes.

C'est ainsi qu'est né ce projet d'une exposition photographique retraçant ce qu’était Holnon avant et pendant la guerre de 14-18. Quand on voit dans quel état la commune se trouvait à la fin de la grande guerre et ce qu’elle est devenue aujourd’hui, entre autre avec l’aide des habitants de la ville de Vouvray devenue en partie “Marraine” de la reconstruction d’Holnon.

Pour découvrir l'histoire entre Vouvray et Holnon, vous pouvez télécharger ce texte.

lundi 16 octobre 2017

Fête d'automne : attention aux restrictions de circulation et de stationnement

La fête d'automne n'aura lieu que dimanche prochain, le 22 octobre, mais l'événement se prépare activement. Et dès cette semaine, il y aura des conséquences au niveau du stationnement.

Ainsi, dès ce lundi, les forains s'installent place Saint-Vincent. Ils y restent pour la semaine.

Ensuite, le mardi 17, à partir de 8 h et jusqu'au mardi 24 à 17 h, il sera interdit de se garer place Vavasseur. La place accueillera une scène pour des concerts.

A noter que le vendredi 20, à partir de 14 h et jusqu'au lundi 23 à 12 h, la rue de la République (après le porche) sera interdite à la circulation et au stationnement.

Le jour J, le 22 octobre de 6 h à 19 h, il sera interdit et de stationner et de circuler dans la rue Gambetta, au début de la rue des Ecoles, sur l'avenue Maginot (de la Caisse d'Epargne vers la mairie). Toute voiture gênante sera mise à la fourrière.

 La mairie et l'association Vouvray Animation ont distribué un avis dans les boîtes aux lettres, mais il vaut mieux rappeler ces dispositions.

vendredi 13 octobre 2017

Vouvray en mode fête d'automne

Ce matin, les habitants de Vouvray ont pu découvrir des fanions tendus au-dessus de la place de la mairie, ainsi que dans la rue Gambetta et l'avenue Maginot. Il s'agit bien sûr des décorations de la fête d'automne, qui aura lieu le 22 octobre.

Si vous regardez bien, les fanions sont de trois couleurs. Il y a d'abord l'orange, qui est la teinte de la citrouille et un peu la couleur de l'automne. Elle fait partie également des teintes représentées sur l'affiche officielle de l'événement.


Les deux autres teintes sont le mauve et le noir. A ce propos, pas d'explication symbolique. On peut juste rappeler que Marie-Claire avait décrété il y a un an le mauve comme étant une couleur cosy pour l'automne.


C'est en tout cas la teinte retenue en fond de l'affiche que l'on peut voir à côté du Balzac, ainsi que devant le stade Pierre Lothion.

Quant au noir, chacun l'associera au thème de son choix.

Ces couleurs se retrouveront dans la décoration des stands et peut-être même, allez savoir, dans la tenue des Vouvrillons ce jour-là. Etes-vous prêts à relever le défi ?

jeudi 12 octobre 2017

Concours de cuisine, animations : le programme de la fête d'automne

C'est dans à peine plus d'une semaine, autrement dit demain. La fête d'automne de Vouvray revient en effet le 22 octobre. Et le programme est incroyablement riche pour cette édition 2017. Je vous invite donc à consulter le site officiel de la fête.

Il regroupe par exemple les horaires pour suivre les animations.

Le site permet également de prendre connaissance des règles pour participer au concours de cuisine de l'union des commerçants sur le thème de la pomme.

En le parcourant, vous pourrez aussi vous renseigner sur le programme de la randonnée d'automne, de l'initiation à l'oenologie et d'une autre nouveauté de l'édition 2017 : l'expo de véhicules anciens.

vendredi 6 octobre 2017

Le Vivons Vouvray d'automne est arrivé

Le dernier numéro de Vivons Vouvray est arrivé dans les boîtes à lettres. La une est consacrée aux 25 ans du jumelage de Randersacker. Normal, c'était l'événement de l'été. L'article revient sur le programme de ces 4 jours de réjouissances. C'était festif et très réussi. En consultant la page Facebook de la ville de Randersacker, et en remontant aux publications du mois de juillet, on peut voir de nombreuses photos de l'événement, ainsi que des vidéos. Je vous encourage à regarder tout cela.

Précisons que le portrait de ce numéro est consacré à René-Jean Bienvenu, notre célèbre marcheur. Personnage emblématique de Vouvray, René est un cuisinier qui aime bien aussi faire son vin à la cerise (et travailler sur le Quinquina Vouvray).

L'autre événement mis en avant est la fête d'automne. C'est dans à peine deux semaines. L'article (que j'ai rédigé) fait le point sur un programme très riche. Entre les concerts, l'expo de véhicules anciens et les animations sur le thème du vin, sans oublier bien sûr de bons produits du terroir, l'édition 2017 devrait plaire au plus grand nombre. Il y a une belle énergie dans la préparation de cette fête et on espère que la météo sera favorable. Précisons que la maire est partenaire cette année.

Sinon, quoi d'autre ? J'ai souri en lisant que le DICRIM (Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs) allait bientôt être distribué dans les boîtes à lettres. C'est un document que réclame depuis un bon moment Dominique Daillet, le conseiller d'opposition. Depuis que je tiens ce blog, il en a parlé en conseil plusieurs fois.

J'ai relevé aussi un petit détail dans l'édito de madame le maire. Des arbustes vont donc être plantés le long du multi accueil et de la bibliothèque. Ce sera donc le 25 novembre, a priori, puisque Brigitte Pineau évoque le dicton "tout bois prend racine". Le fait est que ce ne sera pas du luxe d'avoir un peu de verdure dans cet univers dominé par le bitume.

Le centre-bourg momentanément bloqué ce matin

Comme quoi on peut travailler et foutre le bordel... Tout à l'heure, en fin de matinée, un camion de livraison de Point P est venu faire une livraison chez un particulier de la rue Gambetta. Le problème, c'est que c'était un gros camion et qu'il bouchait la rue. Or, la mairie n'était pas prévenue.

En principe, il faut prendre des dispositions pour fermer la rue le temps de la livraison en question.

Il se trouve que le particulier ignorait totalement qu'un gros camion viendrait (et qui plus est pour livrer seulement trois palettes pour des travaux). Du coup, ceux qui voulaient remonter la rue Gambetta ont dû rebrousser chemin, faire marche arrière et faire ensuite un demi-tour devant la boulangerie.


C'est là qu'intervient le problème numéro 2. A chaque fois qu'il y a le marché, les gens se garent n'importe où. Cela est vrai pour la rue de la République (si c'était possible de se garer dans le hall de la banque, je pense que certains le feraient), mais aussi au début de la rue Gambetta. Et du coup, un Scenic mal garé a compliqué la circulation en stationnant à cheval sur la voirie. Il fallait se frayer un chemin entre les deux véhicule que l'on voit ici en photo. Pas évident quand on conduit un gros utilitaire, et ce cas de figure s'est produit justement.

L'ajointe Valérie Déplobin, que j'ai croisée à ce moment-là, pestait contre cette forme d'incivilité. Et on ne peut que lui donner raison. 

Ce blocage n'a duré qu'une grosse demi-heure. Mais, en entendant jurer les automobilistes obligés de faire des manoeuvres pour se sortir de ce guêpier, le "bordel" a un peu échauffé les esprits.

Vivement que le plan Coeur de village puisse s'attaquer à la circulation et au stationnement.

mercredi 4 octobre 2017

Une CFE plus élevée pour les entreprises de l'ex-Vouvrillon

Lors du conseil communautaire du 28 septembre dernier, Touraine-Est Vallées a abordé la question de la CFE (cotisation foncière des entreprises). Contrairement à la taxe professionnelle, dont elle reprend l'essentiel des règles, la CFE est basée uniquement sur les biens soumis à la taxe foncière. Cette taxe est due dans chaque commune où l'entreprise dispose de locaux et de terrains.

TEV a proposé d'aligner la fiscalité sur l'exemple de ce qui se pratiquait à l'ex-CCET (Est Tourangeau). C'est à dire une cotisation forfaitaire minimum, indexée sur le chiffre d'affaires.

Voici les chiffres annoncés l'autre jour en conseil :
Entre 100 et 250 000 euros : 2789 €
Entre 250 et 500 000 euros : 3539 €
Plus de 500 000 euros : 4289 €

Le premier adjoint de TEV, Vincent Morette, a reconnu que la CFE serait plus chère pour les entreprises situées dans l'ex-CCV.

lundi 2 octobre 2017

Touraine-Est Vallées prend la compétence GEMAPI (gestion des inondations)

Lors du conseil communautaire de jeudi dernier, à Montlouis, une délibération prévoyait la prise de compétences (obligatoire) GEMAPI. Quèsaco ? Il s'agit de la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations.

Cette compétence a été créée par la loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l'action publique. Jusqu'à présent, l'entretien et la restauration des cours d'eau et des ouvrages de protection contre les crues incombaient à tous les niveaux de collectivités (régions, départements, communes et intercommunalités), sans qu'aucune de ces collectivités n'en soit spécifiquement responsable.

Cela va donc changer dès le 1er janvier 2018.

Lors du conseil municipal du 21 septembre, à Vouvray, on avait appris que la commune avait payé en 2017 une cotisation de 4 595 euros (somme qui sera désormais réglée par TEV) pour la GEMAPI. L'information a été communiquée alors que le conseil examinait une modification des statuts du syndicat mixte du bassin de la Cisse. Il avait été dit au passage qu'il y aurait sans doute à terme une fusion des syndicats de la Brenne et de la Cisse, dans une logique de bassin.

Lors du conseil communautaire, le Président de TEV, Pierre Dourthe, a expliqué que cette compétence impliquait l'entretien des plans d’eau, lacs et canaux, ainsi que la protection des écosystèmes aquatiques et des zones humides.

Le maire de Monnaie, Olivier Viémont, qui est par ailleurs l'un des vice-présidents en charge du développement économique, a tenu à rappeler qu'en 2022, l’Etat avait prévu de rétrocéder les digues aux collectivités. Il a tenu à ce que Touraine-Est Vallées marque son désaccord par rapport à cette décision.

Au cours du même conseil, Touraine-Est Vallées a par ailleurs décidé d'intégrer d'autres compétences optionnelles qui sont la protection et la mise en valeur de l’environnement, la politique du logement et le cadre de vie, ainsi que la création, aménagement et entretien des voies d’intérêt communautaire.

vendredi 29 septembre 2017

Office de tourisme : l'EPIC est lancé

C'est à 21 heures, hier soir, que l'acte de naissance de la structure qui va régenter l'office de tourisme de Montlouis et de Vouvray, a été proclamé en conseil communautaire. Les élus ont en effet adopté la délibération qui acte la création d'un EPIC (Etablissement Public Industriel et Commercial).

Comme l'a expliqué Gérard Serer, Vice-Président de Touraine-Est Vallées en charge du tourisme, cette forme de gouvernance "permet un contrôle public, tout en offrant la souplesse du droit privé, en permettant aussi d'associer des professionnels et de récolter une taxe de séjour".

Le choix de l'EPIC, plutôt que l'association (comme c'était le cas jusqu'à présent à Vouvray), a été validé lors d'une conférence exécutive le 12 septembre dernier. Ensuite, le bureau de TEV a émis un avis favorable pour les statuts de la structure, le 21 septembre.

Ces statuts ont ensuite été présentés en conseil communautaire (en mode lecture rapide) par celui qui est aussi le 1er adjoint de la commune de Vouvray.

Ce qu'il faut retenir, c'est que l'EPIC (dont on ne connaît pas le nom) sera dirigé par un collège de 12 élus, 1 par commune (avec un titulaire et un suppléant). Le Président de TEV, Pierre Dourthe, et le Vice-Président en charge du tourisme (Gérard Serer, donc) sont membres de droit du collège de direction. Le premier a choisi pour suppléant Vincent Morette, le 1er Vice-Président et maire de Montlouis. Le second n'en avait pas à proposer car les deux autres membres de Vouvray à Touraine-Est Vallées sont déjà très occupés. Notez à ce propos que Valérie Déplobin est la titulaire au collège des élus et Brigitte Pineau la suppléante. J'ai cru comprendre qu'Alain Benard (La Ville-aux-Dames), 2ème Vice-Président chargé des infrastructures, des bâtiments et de l’aménagement numérique, a été proposé pour remplir ce rôle auprès de Gérard Serer.

Les statuts prévoient ensuite 4 autres collèges : partenaires institutionnels (3 titulaires et suppléants), grands domaines et patrimoine (2 titulaires et suppléants), campings hébergements et restaurants (3 titulaires et suppléants),  commerçants et services aux touristes (3 titulaires et suppléants). La constitution de ces collèges fera l'objet d'une délibération lors du prochain conseil communautaire, qui est prévu le 30 novembre.

Le directeur de l'EPIC sera nommé pour une durée de trois ans. Il a été précisé aussi que le personnel sera soumis au droit privé, sachant que les agents publics (comme c'est le cas apparemment à Montlouis) pourront choisir entre la mise à disposition et le détachement. La comptabilité sera assurée par une personne du Trésor Public.

Autre précision : des personnes qualifiées et extérieures pourront être conviées à des commissions dans le cadre du nouvel EPIC.

La mission de la structure sera bien sûr d'assurer l'accueil et l'information des touristes (à travers deux bureaux, un à Montlouis, l'autre à Vouvray), de promouvoir le territoire, de créer des événements et de commercialiser des produits touristiques.

En conclusion, le Président de Touraine-Est Vallées, Pierre Dourthe, a tenu à remercier Gérard Serer, ainsi que toutes les équipes qui ont travaillé sur ce projet d'EPIC. Cela n'a pas été dit en conseil, mais parmi ces personnes se trouvaient aussi les dirigeants actuels de l'office de tourisme Au Pays du Vouvray, qui ont participé à des réunions à Montlouis.