samedi 30 décembre 2017

Révision du PLU : une consultation prévue

Lors du dernier conseil municipal, le 14 décembre, il a été proposé une révision générale du PLU (Plan Local d’Urbanisme). Approuvé en 2007, celui-ci avait déjà fait l'objet de modifications en 2011 et en 2012.

Mais, depuis, le contexte a bien changé avec de nouvelles lois (Grenelle II pour l'environnement, ALUR pour l'accès au logement). De plus, il faut tenir compte du SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale de l'agglomération Tourangelle) et du programme d'habitat de la nouvelle communauté de communes, sans parler du PPRI (Plan de Prévention des Risques d'Inondation) du Val de Cisse.

L'ambition est de proposer un habitat diversifié, avec un centre-bourg densifié, tout en respectant une certaine harmonie architecturale, en privilégiant les commerces de proximité, et tout en protégeant les espaces naturels et remarquables (en particulier les bords de Loire et de Cisse). Cette révision sera aussi l'occasion de réfléchir à de nouveaux équipements et à des espaces de loisir, par exemple autour de la piscine. Le détail figure dans la délibération 1 du dernier conseil.

Cette délibération sera affichée pendant un mois en mairie. Un registre de concertation est également mis à disposition du public en mairie, aux jours et heures habituels d’ouverture. Par ailleurs, la mairie prévoit de mettre des informations sur son site Internet, de publier des articles dans Vivons Vouvray et de faire au moins une réunion publique. Le compte-rendu du conseil nous apprend même que les habitants pourraient contacter directement Madame le maire par voie électronique.

En parallèle, et pour protéger le secteur viticole, ainsi que le patrimoine naturel, la mairie de Vouvray a proposé la mise à l'étude d'une ZAP (Zone Agricole Protégée). Cette disposition a été mise en place il y a déjà 10 ans de l'autre côté de la Loire, à Montlouis. Cet outil donne plus de protection que le simple classement en zone agricole, tout changement d'affectation des sols étant soumis à l'avis de la CDOA (Chambre Départementale d'Orientation Agricole).

mercredi 27 décembre 2017

Office de tourisme : bonne fin d'année quand même !

Les professionnels du tourisme ont reçu ce jour une invitation pour assister aux vœux de Touraine-Est Vallée. La cérémonie aura lieu le 16 janvier prochain.

Quelle délicate attention !

Ce courrier ne manque pas de sel, quand on sait que la même TEV n'a toujours pas notifié à l'office de tourisme de Vouvray le montant de la subvention qui a été votée le 20 décembre dernier en conseil communautaire, dans les conditions décrites par Vouvray Inside.

A ce jour, il n'y a eu ni mail, ni courrier, ni coup de fil. Par contre, un écho est paru dans la NR*. Comment ne pas y voir un certain mépris ? Celui-ci est choquant, pas seulement pour le bureau et le conseil d'administration de l'association, mais aussi pour tous les bénévoles qui se sont investi pendant tant d'années.

Dernière minute : un mail a été envoyé jeudi matin à M. Baudard de Fontaine.

* "Le conseil, après quelques échanges et considérant que les comptes de l’association office de tourisme-au pays du Vouvray sont parvenus trop tard à la Tev, décide d’attribuer la somme de 5.500 € afin de solder l’exercice 2017 au lieu de 20.000 € de subvention prévus initialement".

mardi 26 décembre 2017

Le DICRIM est arrivé

Juste avant Noël, les Vouvrillons ont reçu dans leur boîte à lettres le journal municipal et un autre document, le DICRIM (Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs). Je passe vite sur Vivons Vouvray, qui ne contient pas d'informations majeures, si ce n'est un hommage à deux personnes disparues en 2017 (Monique Gasnier et Catherine Jarry) et une référence aux fameuses rumeurs sur la fin du Fil Bleu* à Vouvray dans l'édito de Madame le maire.

Venons-en au DICIM. C'est un document à conserver, car il donne des informations utiles sur la marche à suivre en cas de problème majeur, comme une inondation, un aléa climatique (canicule, neige, tempêtes....), le transport de matières dangereuses, ou encore un mouvement de terrain.

Ce fascicule donne des adresses et des numéros utiles. Il délivre aussi des conseils.

Autant prendre le temps de le consulter avant, pour s'informer sur les procédures, plutôt que d'y recourir dans l'urgence. En le lisant, on apprend par exemple que le signal national d'alerte, c'est trois cycles successifs d'une durée de 1 mn et 41 s, et que la fin d'alerte se traduit par un signal continu de 30 s.

*J'ai évoqué ces rumeurs sur le blog, sachant que la fin de la délégation de service public est le 31 décembre 2018. Les craintes ne peuvent donc pas concerner l'année prochaine, mais plutôt ce qui va se passer à partir de 2019. On aura sans doute l'occasion d'en reparler.

samedi 23 décembre 2017

L'office de tourisme s'appellera Montlouis Vouvray : Touraine Val de Loire

Un nom un peu compliqué, il est vrai. En fait, le nouvel EPIC intercommunal devait s'appeler initialement Office de tourisme Montlouis Vouvray Val de Loire. "Un nom débattu en groupe de travail et en commission", a indiqué Gérard Serer, Vice-Président en charge du développement touristique à Touraine-Est Vallées.

Mais, suite à l'intervention d'un conseiller communautaire, qui a estimé qu'il serait bien d'ajouter le mot Touraine pour mieux localiser le territoire et faire remonter le nom dans les recherches sur Internet, sa proposition a été acceptée. Et l'assemblée a validé aussi les deux points après Montlouis Vouvray.

Ce qu'il faut retenir également de la séance du 20 décembre, c'est la présentation de la convention du nouvel EPIC qui va donc entrer en vigueur au 2 janvier. Celle-ci prévoit le transfert des contrats de travail des deux salariées, des biens matériels, ainsi que des charges et des contrats en cours. C'est une bonne nouvelle pour Nicole Bruère et Marie-Astrid Cespedès, qui pourront passer de bonnes fêtes et surtout poursuivre leur activité.

Brigitte Pineau a tenu à remercier en séance l'association qui gérait jusqu'alors l'office de tourisme. Elle a rappelé que le syndicat d'initiative était né en 1954 sous la forme d'une structure associative qui a pris la compétence tourisme.

Et pour ceux qui se demandent combien va coûter le nouvel EPIC, une délibération a proposé de verser une avance de trésorerie de 55 000 €, correspondant à 30 % de la subvention d'équilibre prévisionnelle. Ce vote n'a suscité aucun débat.

vendredi 22 décembre 2017

Un "engagement plus que partial" ?

Ce post va répondre à un commentaire sur mon blog, suite à mon article sur la dernière séance du conseil communautaire, où il est écrit que je ferais preuve d'un "engagement plus que partial". A ce sujet, ma réponse est claire : je ne suis affilié à aucun parti, ni aucune association de nature politique. Je suis par contre "engagé" dans plusieurs associations à Vouvray.

Tout a commencé par le club de badminton, qui a pour nom Badenvol. Il est vrai que j'en suis le secrétaire. Ce n'était pas calculé, car l'ancien secrétaire voulait tout simplement arrêter et le bureau a pensé que quelqu'un sachant écrire pourrait être utile à ce poste. Cette fonction enviée me vaut d'aider le Président à préparer l'AG et à communiquer à la préfecture les changements au sein du bureau. J'anime aussi le blog du club et je réponds aux demandes des personnes qui veulent s'inscrire. Est-ce un rôle éminemment politique ?

jeudi 21 décembre 2017

Poker menteur autour de l'office de tourisme de Vouvray

En me rendant au dernier conseil communautaire de Touraine-Est Vallées, je ne pensais pas assister à une représentation théâtrale. C'est pourtant ce qui s'est passé. Des faits concernant Vouvray et son office de tourisme ont été présentés d'une façon tronquée - chez Donald Trump, on appelle cela "des faits alternatifs" - mais de façon si convaincante que tout le monde n'y a vu que du feu. Et au cours de ce conseil totalement surréaliste, l'image de Vouvray n'en est pas sortie grandie.

Bon, j'explique. J'ai appris lundi qu'une délibération allait être ajoutée au conseil communautaire de ce mercredi 20 décembre. A l'issue de négociations très difficiles entre l'office de tourisme de Vouvray et Touraine-Est Vallées, en particulier avec Gérard Serer, qui gère le dossier, le principe du vote d'une subvention a été acté par le Président de l'EPCI, Pierre Dourthe, qui a rencontré le Président de l'office, Didier Baudard de Fontaine. Cette rencontre a eu lieu le 13 décembre, à 14 h.

Il faut savoir en effet que TEV n'avait versé qu'une partie de la subvention prévue pour l'office et qu'elle s'était engagée à verser le solde. Cet argent est nécessaire pour que l'office puisse payer les deux salariées et faire face aux charges. Au lieu des 33 000 € qui étaient en principe attendus pour boucler l'année, il a été demandé de verser 20 000 €. C'est d'ailleurs cette somme qui figurait dans la première des 4 délibérations concernant l'office.

mardi 19 décembre 2017

Office de tourisme : un bilan 2017 impacté par le rapprochement avec la TEV

Dans quelques jours, l'association Au Pays du Vouvray va transférer la gestion de l'office de tourisme à TEV, la nouvelle intercommunalité issue de la fusion entre la CCV et la CCET. C'est une nouvelle structure qui prendra le relais à compter du 2 janvier 2018, au sein d'un EPIC (Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial), dont le siège sera à Montlouis.

Vouvray Inside aura l'occasion d'en reparler prochainement.

Mais avant ce passage de relais, voyons quel a été le bilan de l'année 2017. En accord avec le Président de l'association, Didier Baudard de Fontaine, voici les principaux chiffres.

Il faut d'abord noter que le nombre d'adhérents a baissé de 33 % par rapport à 2016. C'est une conséquence claire des incertitudes liées au transfert de la délégation à la TEV. On dénombre 80 adhérents en 2017, dont 38 % sont des hébergeurs.

Sinon, l'office a accueilli 3 025 visiteurs à l'accueil (- 2,6 % de fréquentation par rapport à 2016), dont la proportion est de 77 % de Français et de 23 % d'Etrangers. Dans le même temps, les deux personnes qui y travaillent ont traité plus de 600 appels. Quant au site Internet, il a généré 11 990 visites avec 33 429 pages vues.

Les centres d'intérêt des visiteurs sont avant tout l'oenotourisme (28,23 %), suivi de la découverte du patrimoine (27,18 %) et des circuits de randonnée pédestre (14,74 %). Viennent ensuite les circuits à vélo (13,72 %), la gastronomie (5,80 %), les jardins (3,69 %), les activités de loisirs et sportives (2,98 %). Parmi les raisons diverses (3,65 %), il y a la connexion Wi-Fi mais aussi la billetterie qu'assure l'office pour la régie temporaire de certains événements (concerts ou Saint-Vincent).

En 2017, plusieurs événements ont été organisés, parmi lesquels Les Echappées à vélo le 25 juin, ou encore la randonnée de la Fête d'Automne le 22 octobre avec 104 participants (dont deux enfants). L'office a aussi participé à des événements extérieurs, dont la Bourse d'Echanges-Rencontres du Tourisme le 21 mars à Montlouis, et le forum des associations de Vouvray le 9 septembre.

jeudi 14 décembre 2017

Promotion des 80 ans de la Chantepleure : des intronisations de prestige

Dimanche dernier, la confrérie des Chevaliers de la Chantepleure se réunissait pour fêter ses 80 ans dans les caves de la Bonne Dame, à Vouvray. Un anniversaire symbolique qui a été fêté par une cinquantaine d’intronisations.

Il y a eu notamment trois officiers, dont le président du Département, Jean-Gérard Paumier, et le poète local Jean-Paul Orcel qui tient aussi un magasin d'antiquités. Le chapitre a permis également de faire entrer 48 chevaliers dans la confrérie.

Les récipiendaires sont de tous horizons, en général des chefs d'entreprise, des avocats, mais aussi des professionnels de santé, des représentants de métiers de bouche et d'autres confréries, ou encore des retraités. On retiendra parmi les plus connus Thomas Sotto, le journaliste de France 2 (Complément d'Enquête et joker pour le JT de 20 h le week end). A noter qu'un autre journaliste, local celui-ci, a été nommé : Olivier Pouvreau de la NR. La promotion des 80 ans a permis aussi d'adouber le nouveau député Daniel Labaronne, qui rejoint ainsi Claude Greff (également présente ce dimanche) dans le club et plusieurs autres élus du département.

En tout, 313 convives venant de toute l'Europe (Belgique, Ecosse, Grande Bretagne, Pays Bas, Suisse) et d'autres parties du monde (Etats-Unis, Israël, Japon, Mexique) ont ripaillé. Ils ont dégusté 8 plats et 8 vins de Vouvray, en référence au 80 ème anniversaire de la création de la Confrérie. Le repas était organisé sous la houlette du Chef étoilé Didier Edon du Domaine des Hautes Roches à Rochecorbon.

mercredi 13 décembre 2017

Les transferts de compétences à Touraine-Est Vallées

Lors du conseil municipal du 23 novembre dernier, il a été question à plusieurs reprises de Touraine-Est Vallées. La nouvelle intercommunalité a fait l'objet de plusieurs délibérations.

Lors de la toute première, le conseil devait examiner le transfert de trois compétences optionnelles à la TEV, conditionnées à la perception d'une somme de 372 178 euros (98 589 € pour l'ex CCV et 265 540 € pour l'ex CCET), dans le cadre de dotation globale de fonctionnement bonifiée.

Pour être éligible à la DGF bonifiée, qui accorde donc un bonus aux communautés de communes qui exercent un nombre de compétences plus important que le seuil requis par obligation, il faut que les EPCI exercent au moins 9 compétences au 1er janvier 2018 sur les 12 identifiées. Or, le compteur est actuellement bloqué à 6. Un chiffre qui comprend la compétence GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations), qui est obligatoire.

samedi 9 décembre 2017

C'est Noël à Moncontour

Cette fois on y est. Après une mise en place tardive des décorations de Noël, qui comprennent cette année un sapin tout lumineux devant la mairie, Vouvray accueille ce week-end ce qui est devenu le traditionnel marché de Noël à Moncontour.

En raison des obsèques de Johnny Hallyday, le public n'est pas encore venu en masse, mais cela devrait aller mieux d'ici ce soir. Et puis, il y a encore toute la journée de demain.

mercredi 6 décembre 2017

Ambiance latino pour le Téléthon à Vouvray

Il y avait bien longtemps qu'une action n'avait pas été menée au nom du Téléthon dans le bourg (alors que les communes environnantes le font chaque année, en particulier à Rochecorbon et Vernou). Ce sera donc le cas cette année, grâce à l'association Rueda Latina, qui a donné pendant deux ans des cours de salsa et qui est passée depuis la rentrée au flamenco.

Sa Présidente, Florence Brunet est particulièrement sensible au combat de l'AFM, car elle a perdu un enfant il y a un an, en raison d'une maladie génétique. Venant de donner naissance à un autre bébé, elle veut prouver que la vie est plus forte que la maladie.

Vouvray Inside a décidé de lui donner un petit coup de main, pour que sa journée de samedi soit une réussite, car les recettes seront reversées intégralement à l'AFM.

lundi 4 décembre 2017

Visite de chantier à la piscine

En début d'après-midi, une réunion de chantier devait avoir lieu à la piscine de Vouvray.

Le Président de Touraine-Est Vallées, Pierre Dourthe, avait annoncé lors du dernier conseil communautaire de jeudi qu'il s' y rendrait. "C'est le premier acte sur le territoire", avait-il dit la semaine dernière, en ouvrant le conseil. Le but de cette réunion était de "rappeler aux entreprises leurs obligations".

La NR donne plus de détails ce jour sur les parties de la piscine qui sont soumises à la rénovation.

Cela a pris du temps pour réunir les subventions, mais les fonds sont bien là.

Tout le monde a envie de croire que les travaux pourront ont être terminés à temps pour l'été prochain.

vendredi 1 décembre 2017

Office de tourisme : l'EPIC complète ses collèges

En septembre dernier, j'avais évoqué l'acte de naissance de l'EPIC qui va gérer le futur office de tourisme commun à Vouvray et Montlouis, avec un siège dans les locaux de Touraine-Est Vallées. Hier soir, on a appris sa date de création officielle et on connaît désormais la composition des autres collèges (celui des élus, qui en assurera la direction a déjà été publié sur ce blog).

La délibération a donc fixé au 2 janvier 2018 la date de création de ce nouvel organisme communautaire.

Le Vice-Président en charge du développement touristique, Gérard Serer, a annoncé hier la composition des 4 autres collèges qui permettront de faire entendre la voix des professionnels ou personnes qualifiées. Il a déclaré qu'il y avait "un équilibre entre le sud et le nord", et que "la concertation avait duré pendant deux mois". "Il n'y a pas eu de candidatures imposées", a commenté le Président Pierre Dourthe.

mardi 28 novembre 2017

"Un vide énorme"

C'est dans une église pleine à craquer qu'ont eu lieu, cet après-midi, les obsèques de Catherine Jarry. La Présidente du Comité de Jumelage avec Randersacker est décédée la semaine dernière à 51 ans, des suite d'une cruelle maladie contre laquelle elle luttait depuis 5 ans.

Jusqu'au bout, elle est restée lucide et digne, a-t-on appris, lors de la cérémonie. Et elle ne s'est jamais départie de son sourire.

Les témoignages ont permis de saluer une femme qui avait "le goût du travail bien fait", et qui était "toujours disponible", "ouverte sur la culture". Elle avait "beaucoup de cordes à son arc".

Appréciée pour son implication dans la vie associative, (avec de Fil en Aiguille, les Goûteux de Bernache et la Commanderie du Gâteau Vouvrillon, entre autres), elle était avant tout l'ambassadrice du Pays Vouvrillon. Un rôle qu'elle jouait auprès de la commune jumelle de Randersacker* (dont des représentants étaient présents aujourd'hui, dont le nouveau maire Michael Sedelmayer et qui se sont exprimés en français à l'église), mais aussi d'Holnon, la filleule de Vouvray (dont le maire Jean-Marc Lemaire était là lui aussi). Pour les représentants de ces deux communes, Catherine Jarry sera toujours dans leurs coeurs. Il y a eu aussi un bel hommage de l'ajointe en charge des associations à la mairie de Vouvray, Nathalie Même, qui a évoqué l'aide apportée pour la Saint-Vincent, au niveau de la préparation des costumes.

Emus, voire "abasourdis" (pour reprendre l'expression du maire d'Holnon), les habitants de ce terroir viticole qu'elle aimait tant lui ont rendu hommage en nombre, avec la présence de plusieurs confréries, de viticulteurs, mais aussi d'associations et tout simplement d'amis ou d'habitants du bourg qui avaient eu l'occasion de la côtoyer. Une bonne partie du conseil municipal était aux obsèques. On remarquait aussi la présence de quelques personnalités, dont l'élue du Conseil Départemental Pascale Devallée, l'ancienne députée Claude Greff ou encore l'ancien Président de la CCV Jacques Galataud.

Partie trop tôt, Catherine Jarry laissera à coup sûr un "vide énorme" à Vouvray.

*Dont je reprends ici le montage photo qu'ils ont publié sur leur page Facebook en hommage à l'ancienne Présidente du Comité de Jumelage.

dimanche 26 novembre 2017

Une page sur Vouvray dans la NR

Madame le Maire l'avait annoncé en fin de conseil municipal, jeudi dernier. Elle a été contactée par la Nouvelle République qui voulait faire une page sur Vouvray et a reçu un journaliste de la rédaction de Tours, Pascal Denis. "La commune n'a pas payé pour cet article", a précisé Brigitte Pineau. Un exploit salué par Mario Machado, "vu le prix de la page de pub".

Publié en dernière page de la NR ce dimanche, dans la rubrique "commune remarquable", l'article en question dresse un portrait de la commune. Il y est question de la filière viticole, de l'économie locale (avec les laboratoires Chemineau et Proludic) et de son histoire, avec "l'ombre de Balzac à Moncontour".

"J'ai mis en avant la commune", avait déclaré jeudi Brigitte Pineau lors du conseil. De fait, elle est citée à deux reprises. Une première fois pour dire que "grâce à ses vins, notre commune est mondialement connue*", et une deuxième fois pour reconnaître que "nous avons la chance d'être idéalement situés entre Tours et Amboise". Madame le Maire est présentée comme une personne "soucieuse de cultiver cette image harmonieuse de village authentique".

 Les lecteurs apprendront au passage l'existence du terme "gentilé" (terme désignant les habitants d'un lieu, d'une région, d'une province, d'un pays, d'un continent, par référence au lieu où ils habitent ou dont ils sont originaires, d'après Wikipedia), qui est écrit en face de Vouvrillons..

*Un lieu commun solidement ancré, qui fait tristement sourire. Si certains viticulteurs ont effectivement du succès à l'international, et que des visiteurs viennent de loin pour les foires au vin, cela ne signifie malheureusement pas que le Vouvray est mondialement connu. C'est en tout ce cas ce que constatent ceux qui voyagent et ce que savent encore plus les Etrangers qui vivent à Vouvray. "De notoriété internationale" serait un terme plus juste.

samedi 25 novembre 2017

Des rumeurs infondées évoquées en conseil

En fin de conseil municipal, au moment des questions diverses, Madame le Maire a souhaité faire part de rumeurs qui sont parvenues jusqu'à la mairie.

L'une d'elles concerne l'arrêt du Fil Bleu à Vouvray, à partir de 2018. Il est exact que la Délégation de Service Public (DSP) doit s'achever au 31 décembre 2018. Mais, fin 2015, la mairie de Vouvray a signé une convention avec Tour(s)Plus (devenue entre temps une métropole) pour assurer la continuité du service. Elle a a aussi constitué en ce sens un syndicat de transport (les 3 V) avec Vernou et la Ville aux Dames, qui est financé grâce à un versement transport.

J'avais évoqué ces décisions à l'époque. Visiblement, certains Vouvrillons ont manqué ces épisodes. Plus préoccupant, les rumeurs sont colportées aussi par des employés du Fil Bleu, selon Brigitte Pineau. Laquelle a pris contact avec la direction du réseau (exploité par Keolis), qui s'est engagée à rappeler à l'ordre par mail les salariés des lignes concernées. Madame le Maire a assuré que le Fil Bleu continuerait bien en 2018 et qu'il n'y aurait pas de changement dans les horaires. Elle a aussi précisé que la mairie travaillait avec la Région, la Métropole et la préfecture d'Indre-et-Loire pour pérenniser le service de bus à Vouvray. "Il n'y aura pas de terminus au château de Moncontour", a commenté le conseiller Patrick Aulagnier.

Une autre rumeur concerne les impôts. Apparemment, des habitants font courir le bruit d'une hausse de la taxe d'habitation, laquelle aurait grimpé de + 23 %. Là encore, il suffit de se référer à des compte-rendus de conseils municipaux pour constater que ce n'est pas le cas. Le conseil n'a pas voté d'augmentation. Au niveau de l'intercommunalité, le taux de la taxe d'habitation est de 8,92 %. Madame le Maire a précisé que le montant de la taxe était indexé sur les revenus. Un particulier qui a gagné plus va donc mécaniquement payer plus.

A ce moment de la discussion, le conseiller d'opposition Hervé Pouperon a indiqué que ce sentiment de hausse pouvait s'expliquer chez certaines personnes concernées par la nouvelle taxe sur les logements vacants. Si l'on en croit Valérie Déplobin, il y aurait, depuis le vote en conseil de cette taxe (en octobre 2016), plus de logements en vente et en location sur Vouvray.

vendredi 24 novembre 2017

Piscine : une réouverture en été... si tout va bien

Hier, au conseil municipal, il a été question de la piscine de Vouvray. Rappelant que la piscine resterait "intercommunale", Madame le Maire a annoncé qu'une réunion de chantier était prévue sur site le 4 décembre. Le permis a été déposé et les entreprises se sont engagées à faire de leur mieux pour que les travaux de rénovation soient terminés cet été.

Si tout va bien, la réouverture pourrait intervenir au 1er juillet. Mais, cela dépend de la météo, qui peut avoir un impact sur le chantier.

Fin février, la mairie aura une meilleure visibilité sur l'avancement des travaux. Elle pourra à ce moment-là annoncer à quelle date la piscine de Vouvray pourra de nouveau accueillir le public.

Rappelons que la piscine doit être rénovée pour faciliter l'accès des personnes handicapées. Les travaux vont coûter 1,2 million d'euros, dont 20 % seront pris en charge par Touraine-Est Vallées.

jeudi 23 novembre 2017

Le conseil municipal rend hommage à Catherine Jarry



Ce soir, avant de débuter la séance, Madame le Maire a demandé au conseil municipal d'observer une minute de silence en hommage à Catherine Jarry.

La Présidente du comité de jumelage entre Vouvray et Randersacker est décédée la nuit dernière. Brigitte Pineau a évoqué "la tragique disparition" de Mme Jarry, et a adressé ses pensées aux parents de cette figure de Vouvray. Madame le Maire a aussi indiqué que Catherine Jarry avait accompagné la municipalité pour la préparation de la Saint-Vincent.

Les obsèques auront lieu mardi ou mercredi prochain. Une délégation de Randersacker a d'ailleurs prévu de s'y rendre. Je remercie à ce propos Matthias Henneberger qui m'a fait parvenir une photo*, prise à l'occasion des 25 ans du jumelage cet été.

*Crédit photo : premiumweinort.de

mercredi 22 novembre 2017

Quoi de neuf dans le magazine de TEV ?

Comme d'autres habitants de Vouvray, j'ai reçu dans ma boîte aux lettres le N° 2 du magazine de Touraine-Est Vallées. Le précédent datait de fin mai.

Dans son édito, le Président Pierre Dourthe évoque la piscine de Vouvray pour laquelle les subventions ont été obtenues en vue de sa rénovation. Il parle aussi de la prise de nouvelles compétences en début d'année : GEMAPI (pour les risques d'inondation) et celle du plan local d'urbanisme intercommunal, "qui fait débat parmi les élus". "C'est en effet une prérogative qui sera à l'avenir exercée en commun", écrit-il, "même si les maires continueront de délivrer les documents d'urbanisme". 

Sur une double page, intitulée "Le territoire de demain vous appartient", le magazine de TEV revient sur la consultation en cours sur le cadre de vie, et dont j'ai déjà parlé à deux reprises.

mardi 21 novembre 2017

Un concert à Vouvray dans le cadre des journées Charles Bordes

En dehors des amateurs de musiques anciennes, qui connaît Charles Bordes (1863 – 1909) ? Il a pourtant une rue à son nom dans le bourg. Né à Vouvray, ce musicien original et créatif a contribué à faire connaître des musiques populaires de tradition orale, tels que les chants basques.

C'est pour rendre hommage au co-fondateur de la Schola Cantorum que les Journées Charles Bordes ont été créées par Michel Daudin, qui en était le directeur artistique et le président. Il est décédé en septembre dernier, mais ces journées vont continuer.

La neuvième édition prévoit notamment une conférence à Tours le 24 novembre et un concert le lendemain à l'église de Vouvray.

Ce concert sera donné par 4 chanteurs de l’ensemble Jacques Moderne qui interpréteront des partitions sorties de l’oubli en son temps par Charles Bordes. On pourra ainsi entendre des œuvres de Guillaume Boni, Claude Lejeune, Clément Janequin, Claude Goudimel, Benoit Appenzeller, Guillaume Costeley et Pierre Certon. La représentation est prévue à l'église de Vouvray, le samedi 25 novembre à 20 h 30 (tarif de 10 à 12 euros).

Retrouvez ici le programme de ces journées Charles Bordes 2017.

lundi 20 novembre 2017

Climat : l'action passe aussi par les EPCI

Alors que la COP23 s'est achevée à Bonn sur un bilan décevant, il faut rappeler que la lutte contre le réchauffement climatique se prépare aussi dans les territoires.

A ce propos, la loi de transition énergétique a prévu la mise en place d'un plan climat-air-énergie (PCAET*), qui doit être réalisé par les intercommunalités. Depuis le début de l'année, cela concerne les EPCI de plus de 50 000 habitants. Mais, d'ici fin 2018, ce sera le cas pour les com'com' qui regroupent entre 20 000 et 50 000 habitants**.

C'est la raison pour laquelle Touraine-Est Vallées a mis en ligne un questionnaire sur le cadre de vie jusqu'au 20 décembre.

D'une certaine façon, c'est une forme de démocratie plus directe, puisqu'on pourra ainsi faire l’inventaire à moyen et long terme des besoins de la population. On peut relever cependant que la Communauté de Communes du Val d'Amboise a réuni un "panel citoyen" avec 50 participants, curieux et volontaires, pour travailler à l’élaboration du Plan Climat.

Pour avoir consulté un autre questionnaire en ligne, sur la communauté d'agglo Seine Normandie, j'ai trouvé que leur formulaire était mieux conçu que celui de TEV. Mais, c'est juste mon avis.

Pour information, le changement climatique fera l'objet d'un débat mardi lors du Congrès des Maires de France, à Paris. Intitulé "changements climatiques et catastrophes naturelles : comment réduire la vulnérabilité des territoires", il fera intervenir entre autres Marie-France Beaufils, maire de Saint-Pierre-des-Corps et Présidente du CEPRI (Centre Européen de Prévention du Risque d'Inondation).

*Nouveau nom depuis le 28 juin 2016 du plan climat-énergie territorial (PCET)
**TEV en compte plus de 38 000.

vendredi 17 novembre 2017

Daniel Labaronne va tenir une permanence à Vouvray

Le député LREM (En Marche) de la seconde circonscription d'Indre-et-Loire semble apprécier Vouvray. Il s'y est déplacé à plusieurs reprises pendant la campagne des législatives. Daniel Labaronne est aussi venu dans le bourg le 14 juillet, pour l'inauguration du fronton républicain de la mairie. Il en a même fait un tweet sur son compte Twitter, qui compte 860 abonnés.

Le site Internet de la mairie nous apprend que le député tiendra une permanence à Vouvray, le samedi 16 décembre, le matin. Il ne recevra que sur rendez-vous.

Si cela vous intéresse, il faut prendre contact avec sa permanence par téléphone (02 47 79 76 65 ou 06 38 77 89 74), ou envoyer un mail (permanence.daniel.labaronne@gmail.com). A ce propos, notez que la permanence du député se trouve à Bléré (ville dont il était le maire, avant de devenir député), au 4 avenue de la République, non loin de la mairie et de la Communauté de Communes Bléré Val de Cher.

Pour info, voici le rapport d'activité sur Daniel Labaronne que propose le site Nosdeputes.com qui suit au jour au jour l'activité de nos élus à l'Assemblée.

mercredi 15 novembre 2017

Des moyens pour améliorer la qualité de l'eau de la Cisse

Si l'on en croit la NR, le syndicat mixte du bassin de la Cisse* va signer le 22 novembre prochain son deuxième contrat de bassin. Il bénéficiera ainsi d'une enveloppe de 2.846.350 euros pour financer des actions en faveur de l'amélioration de la qualité de l'eau de cette rivière et de ses affluents.

Financé en grande partie par l'Agence de l'eau Loire-Bretagne, précise le quotidien régional, ce contrat de bassin porte sur la période 2017 - 2021. Il permettra de poursuivre les chantiers engagés pendant le contrat de bassin précédent (restauration et entretien des milieux aquatiques, restauration de la continuité écologique, des zones humides, animation et sensibilisation du public, etc).

Profitons de cette annonce pour faire un point sur les différents syndicats de rivière. En raison de la prise de compétences GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) de Touraine-Est Vallées, au 1er janvier 2018, une restructuration a été engagée. C'est ainsi que l'EPCI a proposé de dissoudre le SICALA (Syndicat Intercommunal d’Aménagement de la Loire et de ses Affluents) 37. Chaque commune membre de ce syndicat a été appelée à s'exprimer sur le sujet, dont Vouvray qui a voté la dissolution lors du conseil du 19 octobre.

Lors de ce même conseil, le 1er adjoint Gérard Serer a annoncé que le syndicat de la Cisse devrait fusionner avec celui de la Brenne.

Et pour terminer, il faut encore préciser que Mme le maire a assisté à une réunion le 5 octobre dernier portant sur le PPRI (Plan de Protection aux Risques d'Inondation) du Val de Cisse. Les communes vont devoir valider les modalités de concertation proposées.

*Le SMB Cisse regroupe 48 des 59 communes du bassin versant de la Cisse, qui s'écoule sur 88 km, depuis le plateau de Beauce où elle prend sa source, à Boisseau (Loir-et-Cher) jusqu'à sa confluence avec la Loire à Vouvray (Indre-et-Loire).

samedi 11 novembre 2017

Circulation : l'agressivité et l'insouciance ordinaires

Vous avez peut-être remarqué que la barrière à l'angle de l'épicerie du Jardin Vouvrillon avait été - comment dire... - légèrement enfoncée. Cela s'est passé hier soir. Un automobiliste a donc raté le virage et percuté cette protection, arrachant au passage un pavé.

On se dit quand même qu'il faut le faire, surtout à un carrefour où la vitesse est censée être limitée à 30 km/h.

C'est un banal incident, certes (banal dans le sens où il n'y a que de la tôle, à mon avis plus que froissée). Mais, je ne suis pas vraiment surpris.

mercredi 8 novembre 2017

Le miracle Proludic

C'est l'Usine Nouvelle qui l'a annoncé hier : malgré un incendie survenu en mars dernier, l'entreprise se relève vite de la destruction de son atelier de peinture. Elle va même finir l'année avec une croissance de 20 %. Incroyable !

"Le fabricant d'aires de jeu vient d'entamer la reconstruction d'un nouveau bâtiment de production sur son site de Vouvray, écrit le magazine. Sa livraison est prévue en avril 2018. Proludic investit 4 millions d'euros dans le bâtiment et prévoit 3 millions d'euros supplémentaires pour le parc machines. Par ailleurs, 500 mètres carrés de bureaux seront livrés dans quelques jours et des aménagements annexes portent l'enveloppe globale à 9 millions", peut-on lire.

 Sur le site de la société, il est rappelé que l'activité avait repris moins de deux semaines après l'incendie, et que 23 jours après, l'entreprise moulait la première pièce avec ses nouvelles machines.

lundi 6 novembre 2017

TEV souhaite en savoir plus sur votre cadre de vie

Jusqu'au 20 décembre, la communauté de communes Touraine-Est Vallées propose un questionnaire en ligne qui l'aidera à préparer un Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) et un Programme Local de l'Habitat (PLH). C'est la raison pour laquelle elle souhaite connaître les besoins de la population en matière de cadre de vie. Et pour cela, rien de tel qu'une une grande enquête, menée directement auprès des habitants.

Trouvant l'initiative intéressante, je me permets donc de la relayer. Pour participer, c'est ici. Ceux qui le préfèrent peuvent aussi (même si c'est moins écolo) remplir un questionnaire papier à la mairie.

J'ai rempli ce questionnaire en ligne, qui ne prend que 5 mn. Par contre, j'ai été gêné par la formulation de certaines questions. Je les ai trouvées franchement orientées, pour ne pas dire politiques.

jeudi 2 novembre 2017

Des rachats de parcelles au menu du conseil municipal

Lors du dernier conseil municipal, la mairie a annoncé l'acquisition de plusieurs parcelles.

La première se situe dans la zone de l'Etang-Vignon. Il s'agit de la parcelle BY 531 qui jouxte le centre technique municipal. D'une superficie de 2 618 m2, elle a été rachetée à la Communauté de Communes Touraine-Est Vallées pour 68 445,80 € H.T. L'opération, prévue au budget 2017, permettra dans un premier temps aux services techniques municipaux de stocker des matériaux.

lundi 30 octobre 2017

Inquiétude autour des frais de fonctionnement à la TEV

Lors du dernier conseil municipal, plusieurs points ont concerné la Communauté de Communes Touraine-Est Vallées.

Le premier sujet concernait une convention pour la mise à disposition d'un bureau d'études techniques et de la direction de la commande publique. Le bureau intervient dans les domaines de la voirie, des réseaux divers et de signalisation. Quant à la direction de la commande publique, elle assure la sécurité juridique des achats et des actes. Elles permet de respecter les procédures d’achats, en s'appuyant sur les textes en vigueur, et d'optimiser la négociation.

jeudi 26 octobre 2017

Circulation : un point sur la rue Victor Hérault

Lors du dernier conseil municipal, le jeudi 19 octobre, il a été fait mention, pendant les questions diverses, de la situation dans la rue Victor Hérault. C’est une information qu’on peut lire dans le compte-rendu détaillé du conseil, pas dans la version en ligne disponible sur le site de la mairie.

Ainsi donc, à la demande du conseiller d’opposition Dominique Daillet, qui souhaitait que le sujet soit abordé, madame le maire a donné quelques détails.

dimanche 22 octobre 2017

Fête d'automne : une édition 2017 réussie

Après une première édition prometteuse, l'an dernier, malgré une météo maussade, les organisateurs (Vouvray Animation, en partenariat avec la mairie) avaient à cœur de faire mieux et de donner une impulsion plus forte à cette fête d'automne. Et cela a été le cas. L'édition 2017 a, de l'avis général, été considérée comme une fête de village très animée.

vendredi 20 octobre 2017

Une expo sur Holnon à découvrir à l'office de tourisme

En marge de la fête d'automne, qui se déroule ce dimanche, une exposition photo sur la ville d'Holnon sera visible à l'office de tourisme Au Pays du Vouvray. Ce sera le cas à partir de samedi et jusqu'à la Saint-Vincent, qui aura lieu le 2à janvier 2018.

Il y a 1 an lors de la précédente fête d’automne, l'ancien présidfent de l'office, Michel Vantouroux, avait soumis à Jean Marc Lemaire, le Maire d’Holnon, de faire connaitre aux habitants de Vouvray pourquoi il existe une place d’Holnon à Vouvray.

Les Vouvrillons semblent en effet ignorer quels sont les liens de solidarité qui unissent les deux communes.

C'est ainsi qu'est né ce projet d'une exposition photographique retraçant ce qu’était Holnon avant et pendant la guerre de 14-18. Quand on voit dans quel état la commune se trouvait à la fin de la grande guerre et ce qu’elle est devenue aujourd’hui, entre autre avec l’aide des habitants de la ville de Vouvray devenue en partie “Marraine” de la reconstruction d’Holnon.

Pour découvrir l'histoire entre Vouvray et Holnon, vous pouvez télécharger ce texte.

lundi 16 octobre 2017

Fête d'automne : attention aux restrictions de circulation et de stationnement

La fête d'automne n'aura lieu que dimanche prochain, le 22 octobre, mais l'événement se prépare activement. Et dès cette semaine, il y aura des conséquences au niveau du stationnement.

Ainsi, dès ce lundi, les forains s'installent place Saint-Vincent. Ils y restent pour la semaine.

Ensuite, le mardi 17, à partir de 8 h et jusqu'au mardi 24 à 17 h, il sera interdit de se garer place Vavasseur. La place accueillera une scène pour des concerts.

A noter que le vendredi 20, à partir de 14 h et jusqu'au lundi 23 à 12 h, la rue de la République (après le porche) sera interdite à la circulation et au stationnement.

Le jour J, le 22 octobre de 6 h à 19 h, il sera interdit et de stationner et de circuler dans la rue Gambetta, au début de la rue des Ecoles, sur l'avenue Maginot (de la Caisse d'Epargne vers la mairie). Toute voiture gênante sera mise à la fourrière.

 La mairie et l'association Vouvray Animation ont distribué un avis dans les boîtes aux lettres, mais il vaut mieux rappeler ces dispositions.

vendredi 13 octobre 2017

Vouvray en mode fête d'automne

Ce matin, les habitants de Vouvray ont pu découvrir des fanions tendus au-dessus de la place de la mairie, ainsi que dans la rue Gambetta et l'avenue Maginot. Il s'agit bien sûr des décorations de la fête d'automne, qui aura lieu le 22 octobre.

Si vous regardez bien, les fanions sont de trois couleurs. Il y a d'abord l'orange, qui est la teinte de la citrouille et un peu la couleur de l'automne. Elle fait partie également des teintes représentées sur l'affiche officielle de l'événement.


Les deux autres teintes sont le mauve et le noir. A ce propos, pas d'explication symbolique. On peut juste rappeler que Marie-Claire avait décrété il y a un an le mauve comme étant une couleur cosy pour l'automne.


C'est en tout cas la teinte retenue en fond de l'affiche que l'on peut voir à côté du Balzac, ainsi que devant le stade Pierre Lothion.

Quant au noir, chacun l'associera au thème de son choix.

Ces couleurs se retrouveront dans la décoration des stands et peut-être même, allez savoir, dans la tenue des Vouvrillons ce jour-là. Etes-vous prêts à relever le défi ?

jeudi 12 octobre 2017

Concours de cuisine, animations : le programme de la fête d'automne

C'est dans à peine plus d'une semaine, autrement dit demain. La fête d'automne de Vouvray revient en effet le 22 octobre. Et le programme est incroyablement riche pour cette édition 2017. Je vous invite donc à consulter le site officiel de la fête.

Il regroupe par exemple les horaires pour suivre les animations.

Le site permet également de prendre connaissance des règles pour participer au concours de cuisine de l'union des commerçants sur le thème de la pomme.

En le parcourant, vous pourrez aussi vous renseigner sur le programme de la randonnée d'automne, de l'initiation à l'oenologie et d'une autre nouveauté de l'édition 2017 : l'expo de véhicules anciens.

vendredi 6 octobre 2017

Le Vivons Vouvray d'automne est arrivé

Le dernier numéro de Vivons Vouvray est arrivé dans les boîtes à lettres. La une est consacrée aux 25 ans du jumelage de Randersacker. Normal, c'était l'événement de l'été. L'article revient sur le programme de ces 4 jours de réjouissances. C'était festif et très réussi. En consultant la page Facebook de la ville de Randersacker, et en remontant aux publications du mois de juillet, on peut voir de nombreuses photos de l'événement, ainsi que des vidéos. Je vous encourage à regarder tout cela.

Précisons que le portrait de ce numéro est consacré à René-Jean Bienvenu, notre célèbre marcheur. Personnage emblématique de Vouvray, René est un cuisinier qui aime bien aussi faire son vin à la cerise (et travailler sur le Quinquina Vouvray).

L'autre événement mis en avant est la fête d'automne. C'est dans à peine deux semaines. L'article (que j'ai rédigé) fait le point sur un programme très riche. Entre les concerts, l'expo de véhicules anciens et les animations sur le thème du vin, sans oublier bien sûr de bons produits du terroir, l'édition 2017 devrait plaire au plus grand nombre. Il y a une belle énergie dans la préparation de cette fête et on espère que la météo sera favorable. Précisons que la maire est partenaire cette année.

Sinon, quoi d'autre ? J'ai souri en lisant que le DICRIM (Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs) allait bientôt être distribué dans les boîtes à lettres. C'est un document que réclame depuis un bon moment Dominique Daillet, le conseiller d'opposition. Depuis que je tiens ce blog, il en a parlé en conseil plusieurs fois.

J'ai relevé aussi un petit détail dans l'édito de madame le maire. Des arbustes vont donc être plantés le long du multi accueil et de la bibliothèque. Ce sera donc le 25 novembre, a priori, puisque Brigitte Pineau évoque le dicton "tout bois prend racine". Le fait est que ce ne sera pas du luxe d'avoir un peu de verdure dans cet univers dominé par le bitume.

Le centre-bourg momentanément bloqué ce matin

Comme quoi on peut travailler et foutre le bordel... Tout à l'heure, en fin de matinée, un camion de livraison de Point P est venu faire une livraison chez un particulier de la rue Gambetta. Le problème, c'est que c'était un gros camion et qu'il bouchait la rue. Or, la mairie n'était pas prévenue.

En principe, il faut prendre des dispositions pour fermer la rue le temps de la livraison en question.

Il se trouve que le particulier ignorait totalement qu'un gros camion viendrait (et qui plus est pour livrer seulement trois palettes pour des travaux). Du coup, ceux qui voulaient remonter la rue Gambetta ont dû rebrousser chemin, faire marche arrière et faire ensuite un demi-tour devant la boulangerie.

mercredi 4 octobre 2017

Une CFE plus élevée pour les entreprises de l'ex-Vouvrillon

Lors du conseil communautaire du 28 septembre dernier, Touraine-Est Vallées a abordé la question de la CFE (cotisation foncière des entreprises). Contrairement à la taxe professionnelle, dont elle reprend l'essentiel des règles, la CFE est basée uniquement sur les biens soumis à la taxe foncière. Cette taxe est due dans chaque commune où l'entreprise dispose de locaux et de terrains.

TEV a proposé d'aligner la fiscalité sur l'exemple de ce qui se pratiquait à l'ex-CCET (Est Tourangeau). C'est à dire une cotisation forfaitaire minimum, indexée sur le chiffre d'affaires.

Voici les chiffres annoncés l'autre jour en conseil :
Entre 100 et 250 000 euros : 2789 €
Entre 250 et 500 000 euros : 3539 €
Plus de 500 000 euros : 4289 €

Le premier adjoint de TEV, Vincent Morette, a reconnu que la CFE serait plus chère pour les entreprises situées dans l'ex-CCV.

lundi 2 octobre 2017

Touraine-Est Vallées prend la compétence GEMAPI (gestion des inondations)

Lors du conseil communautaire de jeudi dernier, à Montlouis, une délibération prévoyait la prise de compétences (obligatoire) GEMAPI. Quèsaco ? Il s'agit de la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations.

Cette compétence a été créée par la loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l'action publique. Jusqu'à présent, l'entretien et la restauration des cours d'eau et des ouvrages de protection contre les crues incombaient à tous les niveaux de collectivités (régions, départements, communes et intercommunalités), sans qu'aucune de ces collectivités n'en soit spécifiquement responsable.

Cela va donc changer dès le 1er janvier 2018.

Lors du conseil municipal du 21 septembre, à Vouvray, on avait appris que la commune avait payé en 2017 une cotisation de 4 595 euros (somme qui sera désormais réglée par TEV) pour la GEMAPI. L'information a été communiquée alors que le conseil examinait une modification des statuts du syndicat mixte du bassin de la Cisse. Il avait été dit au passage qu'il y aurait sans doute à terme une fusion des syndicats de la Brenne et de la Cisse, dans une logique de bassin.

Lors du conseil communautaire, le Président de TEV, Pierre Dourthe, a expliqué que cette compétence impliquait l'entretien des plans d’eau, lacs et canaux, ainsi que la protection des écosystèmes aquatiques et des zones humides.

Le maire de Monnaie, Olivier Viémont, qui est par ailleurs l'un des vice-présidents en charge du développement économique, a tenu à rappeler qu'en 2022, l’Etat avait prévu de rétrocéder les digues aux collectivités. Il a tenu à ce que Touraine-Est Vallées marque son désaccord par rapport à cette décision.

Au cours du même conseil, Touraine-Est Vallées a par ailleurs décidé d'intégrer d'autres compétences optionnelles qui sont la protection et la mise en valeur de l’environnement, la politique du logement et le cadre de vie, ainsi que la création, aménagement et entretien des voies d’intérêt communautaire.

vendredi 29 septembre 2017

Office de tourisme : l'EPIC est lancé

C'est à 21 heures, hier soir, que l'acte de naissance de la structure qui va régenter l'office de tourisme de Montlouis et de Vouvray, a été proclamé en conseil communautaire. Les élus ont en effet adopté la délibération qui acte la création d'un EPIC (Etablissement Public Industriel et Commercial).

Comme l'a expliqué Gérard Serer, Vice-Président de Touraine-Est Vallées en charge du tourisme, cette forme de gouvernance "permet un contrôle public, tout en offrant la souplesse du droit privé, en permettant aussi d'associer des professionnels et de récolter une taxe de séjour".

Le choix de l'EPIC, plutôt que l'association (comme c'était le cas jusqu'à présent à Vouvray), a été validé lors d'une conférence exécutive le 12 septembre dernier. Ensuite, le bureau de TEV a émis un avis favorable pour les statuts de la structure, le 21 septembre.

Ces statuts ont ensuite été présentés en conseil communautaire (en mode lecture rapide) par celui qui est aussi le 1er adjoint de la commune de Vouvray.

Ce qu'il faut retenir, c'est que l'EPIC (dont on ne connaît pas le nom) sera dirigé par un collège de 12 élus, 1 par commune (avec un titulaire et un suppléant). Le Président de TEV, Pierre Dourthe, et le Vice-Président en charge du tourisme (Gérard Serer, donc) sont membres de droit du collège de direction. Le premier a choisi pour suppléant Vincent Morette, le 1er Vice-Président et maire de Montlouis. Le second n'en avait pas à proposer car les deux autres membres de Vouvray à Touraine-Est Vallées sont déjà très occupés. Notez à ce propos que Valérie Déplobin est la titulaire au collège des élus et Brigitte Pineau la suppléante. J'ai cru comprendre qu'Alain Benard (La Ville-aux-Dames), 2ème Vice-Président chargé des infrastructures, des bâtiments et de l’aménagement numérique, a été proposé pour remplir ce rôle auprès de Gérard Serer.

Les statuts prévoient ensuite 4 autres collèges : partenaires institutionnels (3 titulaires et suppléants), grands domaines et patrimoine (2 titulaires et suppléants), campings hébergements et restaurants (3 titulaires et suppléants),  commerçants et services aux touristes (3 titulaires et suppléants). La constitution de ces collèges fera l'objet d'une délibération lors du prochain conseil communautaire, qui est prévu le 30 novembre.

Le directeur de l'EPIC sera nommé pour une durée de trois ans. Il a été précisé aussi que le personnel sera soumis au droit privé, sachant que les agents publics (comme c'est le cas apparemment à Montlouis) pourront choisir entre la mise à disposition et le détachement. La comptabilité sera assurée par une personne du Trésor Public.

Autre précision : des personnes qualifiées et extérieures pourront être conviées à des commissions dans le cadre du nouvel EPIC.

La mission de la structure sera bien sûr d'assurer l'accueil et l'information des touristes (à travers deux bureaux, un à Montlouis, l'autre à Vouvray), de promouvoir le territoire, de créer des événements et de commercialiser des produits touristiques.

En conclusion, le Président de Touraine-Est Vallées, Pierre Dourthe, a tenu à remercier Gérard Serer, ainsi que toutes les équipes qui ont travaillé sur ce projet d'EPIC. Cela n'a pas été dit en conseil, mais parmi ces personnes se trouvaient aussi les dirigeants actuels de l'office de tourisme Au Pays du Vouvray, qui ont participé à des réunions à Montlouis.

jeudi 28 septembre 2017

Fête d'automne : les équipes en pleins préparatifs

A trois semaines de l'événement, la fête d'automne de Vouvray du 22 octobre devient visible pour les automobilistes qui passent devant le bourg. Une première banderole a été déployée hier par les équipes de Vouvray Animation. Elle sera suivie par d'autres.

Rappelons que la brocante a déjà permis de faire un peu de teasing, le 17 septembre dernier. Un kakemono avait été installé près de la buvette pour informer les visiteurs de cet événement.

mercredi 27 septembre 2017

Stockage de boues chaulées : ça se précise

Lors du dernier conseil municipal, il a été question du stockage de boues chaulées. Il s'agit de ce projet écologique qui vise à valoriser des boues issues de la station d'épuration, en les faisant sécher. Une fois traitées, elles peuvent ensuite servir de fertilisant pour les agriculteurs. Ces boues présentent un intérêt pour l'épandage, car elles contiennent de l’azote, du phosphore, du potassium et de la chaux.

Afin de mener à bien ce projet, qui doit voir le jour au lieu-dit La Vindernière, derrière la zone de l'Etang-Vignon, la commune a fait l'acquisition d'une nouvelle parcelle (140). qui vient s'ajouter aux trois autres qu'elle avait achetées auparavant (142, 143, 144).

Une image du futur bâtiment a été projetée en conseil. Réalisé en bardage métallique, avec un mur en béton pour le soubassement, cet espace de stockage s'étendra sur 744 m2. Les travaux devraient débuter au printemps 2018.

Toujours en lien avec la station d'épuration, on a appris aussi  que l'entreprise Lacheteau, spécialisée dans la vinification, avait déposé une demande d'enregistrement pour son procédé de prétraitement d'effluents organiques. Une consultation publique avait été organisée à ce propos entre le 21 août et le 18 septembre. Il s'agit simplement d'une régularisation.

Nathalie Même, de la majorité municipale, a précisé que d'autres entreprises de l'Etang-Vignon travaillaient, à la demande de la mairie, sur des procédés similaires. Madame le maire a ajouté qu'il n'y avait pas eu de débordements constatés à la station d'épuration.

lundi 25 septembre 2017

Rémi, ce n'est pas tout à fait gratuit

Vous avez peut-être entendu parler de Rémi... Il s'agit du Réseau de mobilité interurbaine, que gère désormais la Région Centre Val de Loire, dans le cadre d'un transfert de compétences prévu par la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République). Depuis le 1er septembre, ce ne sont plus les départements, mais les régions qui assurent les transports interurbains et scolaires.

Tout un ensemble de lignes (dont le Touraine Fil Vert) ont été réunies sous le nom générique de Rémi. Et la bonne nouvelle, en apparence, c'est que Rémi, c'est gratuit.

C'est en tout cas le message que relaie la presse, a commenté Brigitte Pineau. "En fait, a-t-elle précisé, le coût est de 25 euros par enfant, 50 euros au maximum quand il y a plusieurs enfants, au lieu de 150 euros auparavant". Ce tarif correspond aux frais de dossier, l'abonnement scolaire réglementé étant effectivement gratuit.

Le problème, c'est qu'il s'agit d'un "faux transfert de charges", a dénoncé Gérard Serer, le premier adjoint. "La région a repris le transport scolaire, mais sans reverser au syndicat de transport intercommunal* ce que le département lui donnait". Résultat : c'est la mairie qui se retrouve à payer pour le fonctionnement d'un service vendu comme gratuit.

Et justement, l'homme de chiffres qu'est Gérard Serer a indiqué que la commune aurait à payer 20 000 euros à l'année. Une somme qu'elle refuse de régler. A ce stade, la mairie de Vouvray refuse de signer la convention avec la région Centre Val de Loire. Un bras de fer est engagé, mais il y a une date butoir qui est le 31 décembre 2017. Faute d'accord, le syndicat sera dissous.

Pour information, 68 enfants de Vouvray bénéficient de Rémi.

Madame le maire a précisé par ailleurs que les lycéens empruntaient le réseau Fil Bleu (que les familles paient) et que la métropole de Tours a la compétence transports.

*Le Syndicat Intercommunal des Transports Scolaires du Canton de Vouvray réunit les communes suivantes : Chançay, Parçay-Meslay, Monnaie, Reugny, Rochecorbon, Vernou-sur-Brenne et Vouvray.

samedi 23 septembre 2017

Un manque de transparence de la part de Touraine-Est Vallées

Au cours des échanges de jeudi soir, lors du dernier conseil municipal, on a senti comme une frustration par rapport à Touraine-Est Vallées. J'avais déjà eu l'occasion de décrire l'ambiance, au moment de l'installation du nouveau conseil communautaire, avec une domination très nette des débats par l'ex Est Tourangeau. Mais, visiblement, les élus de Vouvray ont du mal à obtenir eux-mêmes des informations.

C'est à la suite d'une question de Dominique Daillet, conseiller d'opposition, que ce problème est apparu. Il demandait simplement s'il était possible d'avoir des comptes-rendus de réunions de groupes de travail.

Patrick Aulagnier a alors pris la parole, pour dénoncer "une certaine opacité". Relatant une réunion à laquelle il s'était rendu, en compagne de Brigitte Pineau et de Gérard Serer, il a expliqué qu'on ne leur avait pas remis tous les documents nécessaires. Le docteur Aulagnier a évoqué un "manque de transparence", terme qu'il a prononcé avec une certaine réserve, car "il y a des journalistes dans la salle". Il parlait de Pierre Cottu, le correspondant de la NR (qui découvrait alors ce problème) et de moi-même. Toutefois, j'ai plutôt senti à travers le regard de certains membres du conseil qu'on nous encourageait justement à évoquer ce point.

Dominique Daillet a déploré jeudi que la prochaine réunion ne soit toujours pas annoncée sur le site de TEV. "Est-ce qu'on veut vraiment que le public vienne ?", s'est-il interrogé. Madame le maire a précisé alors que c'était le 28 septembre et qu'elle n'avait toujours pas reçu l'ordre du jour. Entre temps, la situation a évolué. L'annonce du prochain conseil communautaire et l'ordre du jour* ont été publiés en fait hier sur le site Internet.

Même en tant que Vice-Président de TEV, Gérard Serer, ne recueille pas forcément toute les informations qu'il souhaiterait. "Il serait pourtant normal que tout le monde ait le même niveau d'information", a commenté Dominique Daillet, mettant pour une fois tout le monde d'accord autour de la table. Patrick Aulagnier a repris la parole pour souligner que "TEV ne veut pas donner toutes les infos", et que l'EPCI "a du mal à réduire les frais de personnel". "Je pense que Touraine-Est Vallées veut faire accepter une hausse des impôts, en échange du financement de la piscine", a déclaré par ailleurs le conseiller municipal.

C'est vrai qu'il n'est pas évident de suivre ce qui se passe au conseil communautaire, quand on n'assiste pas aux séances. Les comptes-rendus sont arides et assez techniques. Et pourtant, il se passe des choses. "Il y a des tonnes de docs", a indiqué Gérard Serer. Par ailleurs, des membres du conseil participent à des commissions et traitent des sujets aussi divers que les déchets ménagers ou le futur plan climat air énergie.

Dommage qu'il n'y ait pas de vue d'ensemble et que les Vouvrillons ne puissent pas savoir ce qui se décide pour eux de l'autre côté de la Loire.

*Et l'une des délibérations concerne la création de l'EPIC qui va donc gérer l'office de tourisme de Montlouis et de Vouvray. Un point qui intéresse les acteurs concernés.

vendredi 22 septembre 2017

Espace de vie sociale : des fissures et déjà des factures à payer

Hier, lors du conseil municipal, la séance a débuté par une modification du budget. Le premier adjoint, Gérard Serer, a en effet annoncé que la mairie devait attribuer 178 000 euros à l'espace de vie sociale (construit dans le prolongement de la crèche, et qui est un projet communal, tout comme celui de la bibliothèque).

Ces crédits seront prélevés sur deux autres postes qui devaient faire l'objet de travaux : la rénovation de la mairie (148 0000 euros) et l'éclairage public (30 000 euros). L'opération sera donc neutre sur un plan comptable.

Gérard Serer a justifié cette décision par la réception de factures qui sont arrivées plus vite que prévu et qu'il faut régler.

Au cours de la discussion, on a appris que des fissures étaient apparues dans le bâtiment, qui vient à peine d'être construit. L'information a été communiquée par Mario Machado, conseiller de la majorité et directeur du Simply. En tant que voisin, il est aux premières loges pour constater l'évolution du chantier. Madame le maire a confirmé l'existence de ces fissures à l'espace de vie sociale. Elle a rappelé au passage que des visites de chantier avaient lieu le vendredi matin et que les conseillers pouvaient d'ailleurs s'y rendre.

Brigitte Pineau a indiqué également que des fissures étaient apparues dans le nouveau restaurant scolaire, avant son ouverture (fissures qui ont été traitées et sont réapparues). Ce n'est donc pas un cas isolé.

Certains habitants de Vouvray ne sont pas surpris par l'apparition de ces fissures, dans la mesure où le terrain à côté du Simply se trouve dans une zone* au croisement de la Cisse et de la Loire. Mais, la mairie ne se montre pas plus inquiète que cela. "On ne peut pas empêcher un bâtiment de travailler", a déclaré le conseiller de la majorité Didier Laurin.

*Zone B1 à aléa faible, selon le PPR inondation du Val de Cisse.

jeudi 21 septembre 2017

La fermeture de la piscine a plombé l'économie

En fin de conseil municipal, la question de la piscine est revenue, une fois de plus. Tout est parti d'une remarque de Dominique Daillet, conseiller d'opposition, qui pointait du doigt que la seule information publique concernant la piscine, sur le site de Touraine-Est Vallées, était un document de travail, indiquant des financements encore non acquis. C'est un détail que plusieurs personnes ont relevé.

Madame le maire a souligné que ce n'était pas le cas et que le plan était bien bouclé, comme cela a été publié dans le dernier numéro de Vivons Vouvray. Il ne reste qu'une part de 20 %, à régler par la communauté de communes issues de l'ex-Vouvrillon et de l'Est Tourangeau.

On a appris d'ailleurs que la consultation des entreprises allait commencer la semaine prochaine et que la piscine de Vouvray serait bien reprise par TEV en tant qu'équipement sportif intercommunautaire (le sujet est à l'ordre du jour du prochain conseil de TEV le 28 septembre).

Mais, il y a eu aussi un éclairage sur les conséquences de la fermeture de cet été. Mario Machado, membre de la majorité et directeur du Simply a parlé d'une "véritable bérézina" sur un plan économique. Il estime à 50 000 euros le manque à gagner pour son magasin, ce qui se traduira par un résultat négatif en fin d'année. La tendance est apparemment la même pour d'autres commerçants, d'après les informations que M. Machado a pu recueillir. Il espère donc que la piscine pourra bien rouvrir comme prévu pendant l'été 2018.

Pour sa part, Brigitte Pineau semble vouloir faire pression sur Pierre Dourthe, le Président de Touraine-Est Vallées, pour que la com-com tienne ses engagements et finance la piscine. Elle a déclaré ce soir en conseil qu'elle appuierait la demande, si des commerçants cherchaient à obtenir des dommages et intérêts en raison du préjudice causé par la fermeture pour cause de travaux.

A bon entendeur....

lundi 18 septembre 2017

Boule de fort : début du Challenge de la Bernache

Deux mois et demi : c'est le temps que va durer le Challenge de la Bernache à la Boule de Fort Vouvrillonne. Cette étonnante compétition débute aujourd'hui à 14h et va se poursuivre tous les jours (sauf le mardi, le vendredi et le dimanche) jusqu'au 16 décembre, avec une finale prévue dans l'après-midi.

Le club du bourg va accueillir plus de 80 équipes du Val de Loire. On vient parfois d'assez loin (jusqu'à Saumur) pour disputer ce Challenge, qui se joue en triplette.

Les vainqueurs de la finale seront bien sûr intronisés par la Confrérie des Goûteux de Bernache

Vieille tradition, que l'on attribue aux mariniers de Loire, qui passaient leur temps en jouant avec des boules de canon les jours sans vent, la boule de fort était pratiquée aussi le long de la Cisse, par des ouvriers qui travaillaient sur la digue avec des boules en bois.

L'association de Vouvray a vu le jour en 1946, quand un groupe de boulistes de l'époque a réuni une somme d'argent et acheté l'ancien atelier de réparation du tramway de la commune. Parmi les fondateurs se trouvaient l'arrière-grand-père de Christian Lothion, ainsi que son père (dont le stade de foot porte le nom). Lui-même est un joueur régulier le dimanche matin.

Ce jeu typiquement Ligérien, qui requiert de l'adresse, se pratique allée des Verneries. Pendant la fête d'automne de Vouvray, le 22 octobre, il fera l'objet d'une démonstration.

Pour tout renseignement : 02 47 52 65 10 ou 06 83 24 84 54.

vendredi 15 septembre 2017

C'est parti pour le jazz in et off de Montlouis

Depuis hier, et jusqu'au 24 septembre, le festival Jazz en Touraine va régaler les amateurs à Montlouis. C'est un événement reconnu, mais qui peut revenir cher, quand on sait que le pass pour 8 soirées à la salle Ligéria est à 220 euros. A l'unité, les billets vont de 18 à 40 euros.

Mais, en parallèle, des concerts Jazz/Blues gratuits sont offerts par l’Association Jazz en Vallées de Brenne et Cisse, domiciliée à Reugny et qui compte parmi ses membres des gens de Vouvray. C'est ce qu'on appelle le festival OFF de Montlouis.

mercredi 13 septembre 2017

Sur les pas de Balzac à Vouvray samedi prochain

La jeune association (indépendante) Vouvray Patrimoine organise samedi prochain la randonnée de l'Illustre Gaudissart, dans le cadre des JEP (Journées Européennes du Patrimoine). Un rendez-vous culturel et gustatif.

Tout le monde connaît la statue, qui fait face à la place Vavasseur, sur la route de Monnaie. Mais, que sait-on au juste de cette oeuvre, inaugurée en  grande pompe en 1934 ? Qui est cet illustre Gaudissart (Félix de son prénom), que Balzac présente comme un représentant de commerce qui sait tout et a tout vu, mais qui au final se fera berner par un vieux vigneron de Vouvray ?

C'est à la fois une promenade et un voyage dans le temps que l'association proposera aux marcheurs, avec des lectures de textes de Balzac. La randonnée empruntera un circuit de 6,5 km, qui passera par le château de Moncontour et l'ancien manoir de la Caillerie (aujourd'hui le domaine Allias).

En espérant que les amateurs de lettres et de vin sauront boire nos paroles... Rendez-vous le 16 septembre, devant la statue de Gaudissart pour un départ à 14h30.