lundi 20 novembre 2017

Climat : l'action passe aussi par les EPCI

Alors que la COP23 s'est achevée à Bonn sur un bilan décevant, il faut rappeler que la lutte contre le réchauffement climatique se prépare aussi dans les territoires.

A ce propos, la loi de transition énergétique a prévu la mise en place d'un plan climat-air-énergie (PCAET*), qui doit être réalisé par les intercommunalités. Depuis le début de l'année, cela concerne les EPCI de plus de 50 000 habitants. Mais, d'ici fin 2018, ce sera le cas pour les com'com' qui regroupent entre 20 000 et 50 000 habitants**.

C'est la raison pour laquelle Touraine-Est Vallées a mis en ligne un questionnaire sur le cadre de vie jusqu'au 20 décembre.

D'une certaine façon, c'est une forme de démocratie plus directe, puisqu'on pourra ainsi faire l’inventaire à moyen et long terme des besoins de la population. On peut relever cependant que la Communauté de Communes du Val d'Amboise a réuni un "panel citoyen" avec 50 participants, curieux et volontaires, pour travailler à l’élaboration du Plan Climat.

Pour avoir consulté un autre questionnaire en ligne, sur la communauté d'agglo Seine Normandie, j'ai trouvé que leur formulaire était mieux conçu que celui de TEV. Mais, c'est juste mon avis.

Pour information, le changement climatique fera l'objet d'un débat mardi lors du Congrès des Maires de France, à Paris. Intitulé "changements climatiques et catastrophes naturelles : comment réduire la vulnérabilité des territoires", il fera intervenir entre autres Marie-France Beaufils, maire de Saint-Pierre-des-Corps et Présidente du CEPRI (Centre Européen de Prévention du Risque d'Inondation).

*Nouveau nom depuis le 28 juin 2016 du plan climat-énergie territorial (PCET)
**TEV en compte plus de 38 000.

vendredi 17 novembre 2017

Daniel Labaronne va tenir une permanence à Vouvray

Le député LREM (En Marche) de la seconde circonscription d'Indre-et-Loire semble apprécier Vouvray. Il s'y est déplacé à plusieurs reprises pendant la campagne des législatives. Daniel Labaronne est aussi venu dans le bourg le 14 juillet, pour l'inauguration du fronton républicain de la mairie. Il en a même fait un tweet sur son compte Twitter, qui compte 860 abonnés.

Le site Internet de la mairie nous apprend que le député tiendra une permanence à Vouvray, le samedi 16 décembre, le matin. Il ne recevra que sur rendez-vous.

Si cela vous intéresse, il faut prendre contact avec sa permanence par téléphone (02 47 79 76 65 ou 06 38 77 89 74), ou envoyer un mail (permanence.daniel.labaronne@gmail.com). A ce propos, notez que la permanence du député se trouve à Bléré (ville dont il était le maire, avant de devenir député), au 4 avenue de la République, non loin de la maire et de la Communauté de Communes Bléré Val de Cher.

Pour info, voici le rapport d'activité sur Daniel Labaronne que propose le site Nosdeputes.com qui suit au jour au jour l'activité de nos élus à l'Assemblée.

mercredi 15 novembre 2017

Des moyens pour améliorer la qualité de l'eau de la Cisse

Si l'on en croit la NR, le syndicat mixte du bassin de la Cisse* va signer le 22 novembre prochain son deuxième contrat de bassin. Il bénéficiera ainsi d'une enveloppe de 2.846.350 euros pour financer des actions en faveur de l'amélioration de la qualité de l'eau de cette rivière et de ses affluents.

Financé en grande partie par l'Agence de l'eau Loire-Bretagne, précise le quotidien régional, ce contrat de bassin porte sur la période 2017 - 2021. Il permettra de poursuivre les chantiers engagés pendant le contrat de bassin précédent (restauration et entretien des milieux aquatiques, restauration de la continuité écologique, des zones humides, animation et sensibilisation du public, etc).

Profitons de cette annonce pour faire un point sur les différents syndicats de rivière. En raison de la prise de compétences GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) de Touraine-Est Vallées, au 1er janvier 2018, une restructuration a été engagée. C'est ainsi que l'EPCI a proposé de dissoudre le SICALA (Syndicat Intercommunal d’Aménagement de la Loire et de ses Affluents) 37. Chaque commune membre de ce syndicat a été appelée à s'exprimer sur le sujet, dont Vouvray qui a voté la dissolution lors du conseil du 19 octobre.

Lors de ce même conseil, le 1er adjoint Gérard Serer a annoncé que le syndicat de la Cisse devrait fusionner avec celui de la Brenne.

Et pour terminer, il faut encore préciser que Mme le maire a assisté à une réunion le 5 octobre dernier portant sur le PPRI (Plan de Protection aux Risques d'Inondation) du Val de Cisse. Les communes vont devoir valider les modalités de concertation proposées.

*Le SMB Cisse regroupe 48 des 59 communes du bassin versant de la Cisse, qui s'écoule sur 88 km, depuis le plateau de Beauce où elle prend sa source, à Boisseau (Loir-et-Cher) jusqu'à sa confluence avec la Loire à Vouvray (Indre-et-Loire).

samedi 11 novembre 2017

Circulation : l'agressivité et l'insouciance ordinaires

Vous avez peut-être remarqué que la barrière à l'angle de l'épicerie du Jardin Vouvrillon avait été - comment dire... - légèrement enfoncée. Cela s'est passé hier soir. Un automobiliste a donc raté le virage et percuté cette protection, arrachant au passage un pavé.

On se dit quand même qu'il faut le faire, surtout à un carrefour où la vitesse est censée être limitée à 30 km/h.

C'est un banal incident, certes (banal dans le sens où il n'y a que de la tôle, à mon avis plus que froissée). Mais, je ne suis pas vraiment surpris.

mercredi 8 novembre 2017

Le miracle Proludic

C'est l'Usine Nouvelle qui l'a annoncé hier : malgré un incendie survenu en mars dernier, l'entreprise se relève vite de la destruction de son atelier de peinture. Elle va même finir l'année avec une croissance de 20 %. Incroyable !

"Le fabricant d'aires de jeu vient d'entamer la reconstruction d'un nouveau bâtiment de production sur son site de Vouvray, écrit le magazine. Sa livraison est prévue en avril 2018. Proludic investit 4 millions d'euros dans le bâtiment et prévoit 3 millions d'euros supplémentaires pour le parc machines. Par ailleurs, 500 mètres carrés de bureaux seront livrés dans quelques jours et des aménagements annexes portent l'enveloppe globale à 9 millions", peut-on lire.

 Sur le site de la société, il est rappelé que l'activité avait repris moins de deux semaines après l'incendie, et que 23 jours après, l'entreprise moulait la première pièce avec ses nouvelles machines.

lundi 6 novembre 2017

TEV souhaite en savoir plus sur votre cadre de vie

Jusqu'au 20 décembre, la communauté de communes Touraine-Est Vallées propose un questionnaire en ligne qui l'aidera à préparer un Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) et un Programme Local de l'Habitat (PLH). C'est la raison pour laquelle elle souhaite connaître les besoins de la population en matière de cadre de vie. Et pour cela, rien de tel qu'une une grande enquête, menée directement auprès des habitants.

Trouvant l'initiative intéressante, je me permets donc de la relayer. Pour participer, c'est ici. Ceux qui le préfèrent peuvent aussi (même si c'est moins écolo) remplir un questionnaire papier à la mairie.

J'ai rempli ce questionnaire en ligne, qui ne prend que 5 mn. Par contre, j'ai été gêné par la formulation de certaines questions. Je les ai trouvées franchement orientées, pour ne pas dire politiques.

jeudi 2 novembre 2017

Des rachats de parcelles au menu du conseil municipal

Lors du dernier conseil municipal, la mairie a annoncé l'acquisition de plusieurs parcelles.

La première se situe dans la zone de l'Etang-Vignon. Il s'agit de la parcelle BY 531 qui jouxte le centre technique municipal. D'une superficie de 2 618 m2, elle a été rachetée à la Communauté de Communes Touraine-Est Vallées pour 68 445,80 € H.T. L'opération, prévue au budget 2017, permettra dans un premier temps aux services techniques municipaux de stocker des matériaux.

lundi 30 octobre 2017

Inquiétude autour des frais de fonctionnement à la TEV

Lors du dernier conseil municipal, plusieurs points ont concerné la Communauté de Communes Touraine-Est Vallées.

Le premier sujet concernait une convention pour la mise à disposition d'un bureau d'études techniques et de la direction de la commande publique. Le bureau intervient dans les domaines de la voirie, des réseaux divers et de signalisation. Quant à la direction de la commande publique, elle assure la sécurité juridique des achats et des actes. Elles permet de respecter les procédures d’achats, en s'appuyant sur les textes en vigueur, et d'optimiser la négociation.

jeudi 26 octobre 2017

Circulation : un point sur la rue Victor Hérault

Lors du dernier conseil municipal, le jeudi 19 octobre, il a été fait mention, pendant les questions diverses, de la situation dans la rue Victor Hérault. C’est une information qu’on peut lire dans le compte-rendu détaillé du conseil, pas dans la version en ligne disponible sur le site de la mairie.

Ainsi donc, à la demande du conseiller d’opposition Dominique Daillet, qui souhaitait que le sujet soit abordé, madame le maire a donné quelques détails.

dimanche 22 octobre 2017

Fête d'automne : une édition 2017 réussie

Après une première édition prometteuse, l'an dernier, malgré une météo maussade, les organisateurs (Vouvray Animation, en partenariat avec la mairie) avaient à cœur de faire mieux et de donner une impulsion plus forte à cette fête d'automne. Et cela a été le cas. L'édition 2017 a, de l'avis général, été considérée comme une fête de village très animée.

vendredi 20 octobre 2017

Une expo sur Holnon à découvrir à l'office de tourisme

En marge de la fête d'automne, qui se déroule ce dimanche, une exposition photo sur la ville d'Holnon sera visible à l'office de tourisme Au Pays du Vouvray. Ce sera le cas à partir de samedi et jusqu'à la Saint-Vincent, qui aura lieu le 2à janvier 2018.

Il y a 1 an lors de la précédente fête d’automne, l'ancien présidfent de l'office, Michel Vantouroux, avait soumis à Jean Marc Lemaire, le Maire d’Holnon, de faire connaitre aux habitants de Vouvray pourquoi il existe une place d’Holnon à Vouvray.

Les Vouvrillons semblent en effet ignorer quels sont les liens de solidarité qui unissent les deux communes.

C'est ainsi qu'est né ce projet d'une exposition photographique retraçant ce qu’était Holnon avant et pendant la guerre de 14-18. Quand on voit dans quel état la commune se trouvait à la fin de la grande guerre et ce qu’elle est devenue aujourd’hui, entre autre avec l’aide des habitants de la ville de Vouvray devenue en partie “Marraine” de la reconstruction d’Holnon.

Pour découvrir l'histoire entre Vouvray et Holnon, vous pouvez télécharger ce texte.

lundi 16 octobre 2017

Fête d'automne : attention aux restrictions de circulation et de stationnement

La fête d'automne n'aura lieu que dimanche prochain, le 22 octobre, mais l'événement se prépare activement. Et dès cette semaine, il y aura des conséquences au niveau du stationnement.

Ainsi, dès ce lundi, les forains s'installent place Saint-Vincent. Ils y restent pour la semaine.

Ensuite, le mardi 17, à partir de 8 h et jusqu'au mardi 24 à 17 h, il sera interdit de se garer place Vavasseur. La place accueillera une scène pour des concerts.

A noter que le vendredi 20, à partir de 14 h et jusqu'au lundi 23 à 12 h, la rue de la République (après le porche) sera interdite à la circulation et au stationnement.

Le jour J, le 22 octobre de 6 h à 19 h, il sera interdit et de stationner et de circuler dans la rue Gambetta, au début de la rue des Ecoles, sur l'avenue Maginot (de la Caisse d'Epargne vers la mairie). Toute voiture gênante sera mise à la fourrière.

 La mairie et l'association Vouvray Animation ont distribué un avis dans les boîtes aux lettres, mais il vaut mieux rappeler ces dispositions.

vendredi 13 octobre 2017

Vouvray en mode fête d'automne

Ce matin, les habitants de Vouvray ont pu découvrir des fanions tendus au-dessus de la place de la mairie, ainsi que dans la rue Gambetta et l'avenue Maginot. Il s'agit bien sûr des décorations de la fête d'automne, qui aura lieu le 22 octobre.

Si vous regardez bien, les fanions sont de trois couleurs. Il y a d'abord l'orange, qui est la teinte de la citrouille et un peu la couleur de l'automne. Elle fait partie également des teintes représentées sur l'affiche officielle de l'événement.


Les deux autres teintes sont le mauve et le noir. A ce propos, pas d'explication symbolique. On peut juste rappeler que Marie-Claire avait décrété il y a un an le mauve comme étant une couleur cosy pour l'automne.


C'est en tout cas la teinte retenue en fond de l'affiche que l'on peut voir à côté du Balzac, ainsi que devant le stade Pierre Lothion.

Quant au noir, chacun l'associera au thème de son choix.

Ces couleurs se retrouveront dans la décoration des stands et peut-être même, allez savoir, dans la tenue des Vouvrillons ce jour-là. Etes-vous prêts à relever le défi ?

jeudi 12 octobre 2017

Concours de cuisine, animations : le programme de la fête d'automne

C'est dans à peine plus d'une semaine, autrement dit demain. La fête d'automne de Vouvray revient en effet le 22 octobre. Et le programme est incroyablement riche pour cette édition 2017. Je vous invite donc à consulter le site officiel de la fête.

Il regroupe par exemple les horaires pour suivre les animations.

Le site permet également de prendre connaissance des règles pour participer au concours de cuisine de l'union des commerçants sur le thème de la pomme.

En le parcourant, vous pourrez aussi vous renseigner sur le programme de la randonnée d'automne, de l'initiation à l'oenologie et d'une autre nouveauté de l'édition 2017 : l'expo de véhicules anciens.

vendredi 6 octobre 2017

Le Vivons Vouvray d'automne est arrivé

Le dernier numéro de Vivons Vouvray est arrivé dans les boîtes à lettres. La une est consacrée aux 25 ans du jumelage de Randersacker. Normal, c'était l'événement de l'été. L'article revient sur le programme de ces 4 jours de réjouissances. C'était festif et très réussi. En consultant la page Facebook de la ville de Randersacker, et en remontant aux publications du mois de juillet, on peut voir de nombreuses photos de l'événement, ainsi que des vidéos. Je vous encourage à regarder tout cela.

Précisons que le portrait de ce numéro est consacré à René-Jean Bienvenu, notre célèbre marcheur. Personnage emblématique de Vouvray, René est un cuisinier qui aime bien aussi faire son vin à la cerise (et travailler sur le Quinquina Vouvray).

L'autre événement mis en avant est la fête d'automne. C'est dans à peine deux semaines. L'article (que j'ai rédigé) fait le point sur un programme très riche. Entre les concerts, l'expo de véhicules anciens et les animations sur le thème du vin, sans oublier bien sûr de bons produits du terroir, l'édition 2017 devrait plaire au plus grand nombre. Il y a une belle énergie dans la préparation de cette fête et on espère que la météo sera favorable. Précisons que la maire est partenaire cette année.

Sinon, quoi d'autre ? J'ai souri en lisant que le DICRIM (Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs) allait bientôt être distribué dans les boîtes à lettres. C'est un document que réclame depuis un bon moment Dominique Daillet, le conseiller d'opposition. Depuis que je tiens ce blog, il en a parlé en conseil plusieurs fois.

J'ai relevé aussi un petit détail dans l'édito de madame le maire. Des arbustes vont donc être plantés le long du multi accueil et de la bibliothèque. Ce sera donc le 25 novembre, a priori, puisque Brigitte Pineau évoque le dicton "tout bois prend racine". Le fait est que ce ne sera pas du luxe d'avoir un peu de verdure dans cet univers dominé par le bitume.

Le centre-bourg momentanément bloqué ce matin

Comme quoi on peut travailler et foutre le bordel... Tout à l'heure, en fin de matinée, un camion de livraison de Point P est venu faire une livraison chez un particulier de la rue Gambetta. Le problème, c'est que c'était un gros camion et qu'il bouchait la rue. Or, la mairie n'était pas prévenue.

En principe, il faut prendre des dispositions pour fermer la rue le temps de la livraison en question.

Il se trouve que le particulier ignorait totalement qu'un gros camion viendrait (et qui plus est pour livrer seulement trois palettes pour des travaux). Du coup, ceux qui voulaient remonter la rue Gambetta ont dû rebrousser chemin, faire marche arrière et faire ensuite un demi-tour devant la boulangerie.

mercredi 4 octobre 2017

Une CFE plus élevée pour les entreprises de l'ex-Vouvrillon

Lors du conseil communautaire du 28 septembre dernier, Touraine-Est Vallées a abordé la question de la CFE (cotisation foncière des entreprises). Contrairement à la taxe professionnelle, dont elle reprend l'essentiel des règles, la CFE est basée uniquement sur les biens soumis à la taxe foncière. Cette taxe est due dans chaque commune où l'entreprise dispose de locaux et de terrains.

TEV a proposé d'aligner la fiscalité sur l'exemple de ce qui se pratiquait à l'ex-CCET (Est Tourangeau). C'est à dire une cotisation forfaitaire minimum, indexée sur le chiffre d'affaires.

Voici les chiffres annoncés l'autre jour en conseil :
Entre 100 et 250 000 euros : 2789 €
Entre 250 et 500 000 euros : 3539 €
Plus de 500 000 euros : 4289 €

Le premier adjoint de TEV, Vincent Morette, a reconnu que la CFE serait plus chère pour les entreprises situées dans l'ex-CCV.

lundi 2 octobre 2017

Touraine-Est Vallées prend la compétence GEMAPI (gestion des inondations)

Lors du conseil communautaire de jeudi dernier, à Montlouis, une délibération prévoyait la prise de compétences (obligatoire) GEMAPI. Quèsaco ? Il s'agit de la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations.

Cette compétence a été créée par la loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l'action publique. Jusqu'à présent, l'entretien et la restauration des cours d'eau et des ouvrages de protection contre les crues incombaient à tous les niveaux de collectivités (régions, départements, communes et intercommunalités), sans qu'aucune de ces collectivités n'en soit spécifiquement responsable.

Cela va donc changer dès le 1er janvier 2018.

Lors du conseil municipal du 21 septembre, à Vouvray, on avait appris que la commune avait payé en 2017 une cotisation de 4 595 euros (somme qui sera désormais réglée par TEV) pour la GEMAPI. L'information a été communiquée alors que le conseil examinait une modification des statuts du syndicat mixte du bassin de la Cisse. Il avait été dit au passage qu'il y aurait sans doute à terme une fusion des syndicats de la Brenne et de la Cisse, dans une logique de bassin.

Lors du conseil communautaire, le Président de TEV, Pierre Dourthe, a expliqué que cette compétence impliquait l'entretien des plans d’eau, lacs et canaux, ainsi que la protection des écosystèmes aquatiques et des zones humides.

Le maire de Monnaie, Olivier Viémont, qui est par ailleurs l'un des vice-présidents en charge du développement économique, a tenu à rappeler qu'en 2022, l’Etat avait prévu de rétrocéder les digues aux collectivités. Il a tenu à ce que Touraine-Est Vallées marque son désaccord par rapport à cette décision.

Au cours du même conseil, Touraine-Est Vallées a par ailleurs décidé d'intégrer d'autres compétences optionnelles qui sont la protection et la mise en valeur de l’environnement, la politique du logement et le cadre de vie, ainsi que la création, aménagement et entretien des voies d’intérêt communautaire.

vendredi 29 septembre 2017

Office de tourisme : l'EPIC est lancé

C'est à 21 heures, hier soir, que l'acte de naissance de la structure qui va régenter l'office de tourisme de Montlouis et de Vouvray, a été proclamé en conseil communautaire. Les élus ont en effet adopté la délibération qui acte la création d'un EPIC (Etablissement Public Industriel et Commercial).

Comme l'a expliqué Gérard Serer, Vice-Président de Touraine-Est Vallées en charge du tourisme, cette forme de gouvernance "permet un contrôle public, tout en offrant la souplesse du droit privé, en permettant aussi d'associer des professionnels et de récolter une taxe de séjour".

Le choix de l'EPIC, plutôt que l'association (comme c'était le cas jusqu'à présent à Vouvray), a été validé lors d'une conférence exécutive le 12 septembre dernier. Ensuite, le bureau de TEV a émis un avis favorable pour les statuts de la structure, le 21 septembre.

Ces statuts ont ensuite été présentés en conseil communautaire (en mode lecture rapide) par celui qui est aussi le 1er adjoint de la commune de Vouvray.

Ce qu'il faut retenir, c'est que l'EPIC (dont on ne connaît pas le nom) sera dirigé par un collège de 12 élus, 1 par commune (avec un titulaire et un suppléant). Le Président de TEV, Pierre Dourthe, et le Vice-Président en charge du tourisme (Gérard Serer, donc) sont membres de droit du collège de direction. Le premier a choisi pour suppléant Vincent Morette, le 1er Vice-Président et maire de Montlouis. Le second n'en avait pas à proposer car les deux autres membres de Vouvray à Touraine-Est Vallées sont déjà très occupés. Notez à ce propos que Valérie Déplobin est la titulaire au collège des élus et Brigitte Pineau la suppléante. J'ai cru comprendre qu'Alain Benard (La Ville-aux-Dames), 2ème Vice-Président chargé des infrastructures, des bâtiments et de l’aménagement numérique, a été proposé pour remplir ce rôle auprès de Gérard Serer.

Les statuts prévoient ensuite 4 autres collèges : partenaires institutionnels (3 titulaires et suppléants), grands domaines et patrimoine (2 titulaires et suppléants), campings hébergements et restaurants (3 titulaires et suppléants),  commerçants et services aux touristes (3 titulaires et suppléants). La constitution de ces collèges fera l'objet d'une délibération lors du prochain conseil communautaire, qui est prévu le 30 novembre.

Le directeur de l'EPIC sera nommé pour une durée de trois ans. Il a été précisé aussi que le personnel sera soumis au droit privé, sachant que les agents publics (comme c'est le cas apparemment à Montlouis) pourront choisir entre la mise à disposition et le détachement. La comptabilité sera assurée par une personne du Trésor Public.

Autre précision : des personnes qualifiées et extérieures pourront être conviées à des commissions dans le cadre du nouvel EPIC.

La mission de la structure sera bien sûr d'assurer l'accueil et l'information des touristes (à travers deux bureaux, un à Montlouis, l'autre à Vouvray), de promouvoir le territoire, de créer des événements et de commercialiser des produits touristiques.

En conclusion, le Président de Touraine-Est Vallées, Pierre Dourthe, a tenu à remercier Gérard Serer, ainsi que toutes les équipes qui ont travaillé sur ce projet d'EPIC. Cela n'a pas été dit en conseil, mais parmi ces personnes se trouvaient aussi les dirigeants actuels de l'office de tourisme Au Pays du Vouvray, qui ont participé à des réunions à Montlouis.

jeudi 28 septembre 2017

Fête d'automne : les équipes en pleins préparatifs

A trois semaines de l'événement, la fête d'automne de Vouvray du 22 octobre devient visible pour les automobilistes qui passent devant le bourg. Une première banderole a été déployée hier par les équipes de Vouvray Animation. Elle sera suivie par d'autres.

Rappelons que la brocante a déjà permis de faire un peu de teasing, le 17 septembre dernier. Un kakemono avait été installé près de la buvette pour informer les visiteurs de cet événement.

mercredi 27 septembre 2017

Stockage de boues chaulées : ça se précise

Lors du dernier conseil municipal, il a été question du stockage de boues chaulées. Il s'agit de ce projet écologique qui vise à valoriser des boues issues de la station d'épuration, en les faisant sécher. Une fois traitées, elles peuvent ensuite servir de fertilisant pour les agriculteurs. Ces boues présentent un intérêt pour l'épandage, car elles contiennent de l’azote, du phosphore, du potassium et de la chaux.

Afin de mener à bien ce projet, qui doit voir le jour au lieu-dit La Vindernière, derrière la zone de l'Etang-Vignon, la commune a fait l'acquisition d'une nouvelle parcelle (140). qui vient s'ajouter aux trois autres qu'elle avait achetées auparavant (142, 143, 144).

Une image du futur bâtiment a été projetée en conseil. Réalisé en bardage métallique, avec un mur en béton pour le soubassement, cet espace de stockage s'étendra sur 744 m2. Les travaux devraient débuter au printemps 2018.

Toujours en lien avec la station d'épuration, on a appris aussi  que l'entreprise Lacheteau, spécialisée dans la vinification, avait déposé une demande d'enregistrement pour son procédé de prétraitement d'effluents organiques. Une consultation publique avait été organisée à ce propos entre le 21 août et le 18 septembre. Il s'agit simplement d'une régularisation.

Nathalie Même, de la majorité municipale, a précisé que d'autres entreprises de l'Etang-Vignon travaillaient, à la demande de la mairie, sur des procédés similaires. Madame le maire a ajouté qu'il n'y avait pas eu de débordements constatés à la station d'épuration.

lundi 25 septembre 2017

Rémi, ce n'est pas tout à fait gratuit

Vous avez peut-être entendu parler de Rémi... Il s'agit du Réseau de mobilité interurbaine, que gère désormais la Région Centre Val de Loire, dans le cadre d'un transfert de compétences prévu par la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République). Depuis le 1er septembre, ce ne sont plus les départements, mais les régions qui assurent les transports interurbains et scolaires.

Tout un ensemble de lignes (dont le Touraine Fil Vert) ont été réunies sous le nom générique de Rémi. Et la bonne nouvelle, en apparence, c'est que Rémi, c'est gratuit.

C'est en tout cas le message que relaie la presse, a commenté Brigitte Pineau. "En fait, a-t-elle précisé, le coût est de 25 euros par enfant, 50 euros au maximum quand il y a plusieurs enfants, au lieu de 150 euros auparavant". Ce tarif correspond aux frais de dossier, l'abonnement scolaire réglementé étant effectivement gratuit.

Le problème, c'est qu'il s'agit d'un "faux transfert de charges", a dénoncé Gérard Serer, le premier adjoint. "La région a repris le transport scolaire, mais sans reverser au syndicat de transport intercommunal* ce que le département lui donnait". Résultat : c'est la mairie qui se retrouve à payer pour le fonctionnement d'un service vendu comme gratuit.

Et justement, l'homme de chiffres qu'est Gérard Serer a indiqué que la commune aurait à payer 20 000 euros à l'année. Une somme qu'elle refuse de régler. A ce stade, la mairie de Vouvray refuse de signer la convention avec la région Centre Val de Loire. Un bras de fer est engagé, mais il y a une date butoir qui est le 31 décembre 2017. Faute d'accord, le syndicat sera dissous.

Pour information, 68 enfants de Vouvray bénéficient de Rémi.

Madame le maire a précisé par ailleurs que les lycéens empruntaient le réseau Fil Bleu (que les familles paient) et que la métropole de Tours a la compétence transports.

*Le Syndicat Intercommunal des Transports Scolaires du Canton de Vouvray réunit les communes suivantes : Chançay, Parçay-Meslay, Monnaie, Reugny, Rochecorbon, Vernou-sur-Brenne et Vouvray.

samedi 23 septembre 2017

Un manque de transparence de la part de Touraine-Est Vallées

Au cours des échanges de jeudi soir, lors du dernier conseil municipal, on a senti comme une frustration par rapport à Touraine-Est Vallées. J'avais déjà eu l'occasion de décrire l'ambiance, au moment de l'installation du nouveau conseil communautaire, avec une domination très nette des débats par l'ex Est Tourangeau. Mais, visiblement, les élus de Vouvray ont du mal à obtenir eux-mêmes des informations.

C'est à la suite d'une question de Dominique Daillet, conseiller d'opposition, que ce problème est apparu. Il demandait simplement s'il était possible d'avoir des comptes-rendus de réunions de groupes de travail.

Patrick Aulagnier a alors pris la parole, pour dénoncer "une certaine opacité". Relatant une réunion à laquelle il s'était rendu, en compagne de Brigitte Pineau et de Gérard Serer, il a expliqué qu'on ne leur avait pas remis tous les documents nécessaires. Le docteur Aulagnier a évoqué un "manque de transparence", terme qu'il a prononcé avec une certaine réserve, car "il y a des journalistes dans la salle". Il parlait de Pierre Cottu, le correspondant de la NR (qui découvrait alors ce problème) et de moi-même. Toutefois, j'ai plutôt senti à travers le regard de certains membres du conseil qu'on nous encourageait justement à évoquer ce point.

Dominique Daillet a déploré jeudi que la prochaine réunion ne soit toujours pas annoncée sur le site de TEV. "Est-ce qu'on veut vraiment que le public vienne ?", s'est-il interrogé. Madame le maire a précisé alors que c'était le 28 septembre et qu'elle n'avait toujours pas reçu l'ordre du jour. Entre temps, la situation a évolué. L'annonce du prochain conseil communautaire et l'ordre du jour* ont été publiés en fait hier sur le site Internet.

Même en tant que Vice-Président de TEV, Gérard Serer, ne recueille pas forcément toute les informations qu'il souhaiterait. "Il serait pourtant normal que tout le monde ait le même niveau d'information", a commenté Dominique Daillet, mettant pour une fois tout le monde d'accord autour de la table. Patrick Aulagnier a repris la parole pour souligner que "TEV ne veut pas donner toutes les infos", et que l'EPCI "a du mal à réduire les frais de personnel". "Je pense que Touraine-Est Vallées veut faire accepter une hausse des impôts, en échange du financement de la piscine", a déclaré par ailleurs le conseiller municipal.

C'est vrai qu'il n'est pas évident de suivre ce qui se passe au conseil communautaire, quand on n'assiste pas aux séances. Les comptes-rendus sont arides et assez techniques. Et pourtant, il se passe des choses. "Il y a des tonnes de docs", a indiqué Gérard Serer. Par ailleurs, des membres du conseil participent à des commissions et traitent des sujets aussi divers que les déchets ménagers ou le futur plan climat air énergie.

Dommage qu'il n'y ait pas de vue d'ensemble et que les Vouvrillons ne puissent pas savoir ce qui se décide pour eux de l'autre côté de la Loire.

*Et l'une des délibérations concerne la création de l'EPIC qui va donc gérer l'office de tourisme de Montlouis et de Vouvray. Un point qui intéresse les acteurs concernés.

vendredi 22 septembre 2017

Espace de vie sociale : des fissures et déjà des factures à payer

Hier, lors du conseil municipal, la séance a débuté par une modification du budget. Le premier adjoint, Gérard Serer, a en effet annoncé que la mairie devait attribuer 178 000 euros à l'espace de vie sociale (construit dans le prolongement de la crèche, et qui est un projet communal, tout comme celui de la bibliothèque).

Ces crédits seront prélevés sur deux autres postes qui devaient faire l'objet de travaux : la rénovation de la mairie (148 0000 euros) et l'éclairage public (30 000 euros). L'opération sera donc neutre sur un plan comptable.

Gérard Serer a justifié cette décision par la réception de factures qui sont arrivées plus vite que prévu et qu'il faut régler.

Au cours de la discussion, on a appris que des fissures étaient apparues dans le bâtiment, qui vient à peine d'être construit. L'information a été communiquée par Mario Machado, conseiller de la majorité et directeur du Simply. En tant que voisin, il est aux premières loges pour constater l'évolution du chantier. Madame le maire a confirmé l'existence de ces fissures à l'espace de vie sociale. Elle a rappelé au passage que des visites de chantier avaient lieu le vendredi matin et que les conseillers pouvaient d'ailleurs s'y rendre.

Brigitte Pineau a indiqué également que des fissures étaient apparues dans le nouveau restaurant scolaire, avant son ouverture (fissures qui ont été traitées et sont réapparues). Ce n'est donc pas un cas isolé.

Certains habitants de Vouvray ne sont pas surpris par l'apparition de ces fissures, dans la mesure où le terrain à côté du Simply se trouve dans une zone* au croisement de la Cisse et de la Loire. Mais, la mairie ne se montre pas plus inquiète que cela. "On ne peut pas empêcher un bâtiment de travailler", a déclaré le conseiller de la majorité Didier Laurin.

*Zone B1 à aléa faible, selon le PPR inondation du Val de Cisse.

jeudi 21 septembre 2017

La fermeture de la piscine a plombé l'économie

En fin de conseil municipal, la question de la piscine est revenue, une fois de plus. Tout est parti d'une remarque de Dominique Daillet, conseiller d'opposition, qui pointait du doigt que la seule information publique concernant la piscine, sur le site de Touraine-Est Vallées, était un document de travail, indiquant des financements encore non acquis. C'est un détail que plusieurs personnes ont relevé.

Madame le maire a souligné que ce n'était pas le cas et que le plan était bien bouclé, comme cela a été publié dans le dernier numéro de Vivons Vouvray. Il ne reste qu'une part de 20 %, à régler par la communauté de communes issues de l'ex-Vouvrillon et de l'Est Tourangeau.

On a appris d'ailleurs que la consultation des entreprises allait commencer la semaine prochaine et que la piscine de Vouvray serait bien reprise par TEV en tant qu'équipement sportif intercommunautaire (le sujet est à l'ordre du jour du prochain conseil de TEV le 28 septembre).

Mais, il y a eu aussi un éclairage sur les conséquences de la fermeture de cet été. Mario Machado, membre de la majorité et directeur du Simply a parlé d'une "véritable bérézina" sur un plan économique. Il estime à 50 000 euros le manque à gagner pour son magasin, ce qui se traduira par un résultat négatif en fin d'année. La tendance est apparemment la même pour d'autres commerçants, d'après les informations que M. Machado a pu recueillir. Il espère donc que la piscine pourra bien rouvrir comme prévu pendant l'été 2018.

Pour sa part, Brigitte Pineau semble vouloir faire pression sur Pierre Dourthe, le Président de Touraine-Est Vallées, pour que la com-com tienne ses engagements et finance la piscine. Elle a déclaré ce soir en conseil qu'elle appuierait la demande, si des commerçants cherchaient à obtenir des dommages et intérêts en raison du préjudice causé par la fermeture pour cause de travaux.

A bon entendeur....

lundi 18 septembre 2017

Boule de fort : début du Challenge de la Bernache

Deux mois et demi : c'est le temps que va durer le Challenge de la Bernache à la Boule de Fort Vouvrillonne. Cette étonnante compétition débute aujourd'hui à 14h et va se poursuivre tous les jours (sauf le mardi, le vendredi et le dimanche) jusqu'au 16 décembre, avec une finale prévue dans l'après-midi.

Le club du bourg va accueillir plus de 80 équipes du Val de Loire. On vient parfois d'assez loin (jusqu'à Saumur) pour disputer ce Challenge, qui se joue en triplette.

Les vainqueurs de la finale seront bien sûr intronisés par la Confrérie des Goûteux de Bernache

Vieille tradition, que l'on attribue aux mariniers de Loire, qui passaient leur temps en jouant avec des boules de canon les jours sans vent, la boule de fort était pratiquée aussi le long de la Cisse, par des ouvriers qui travaillaient sur la digue avec des boules en bois.

L'association de Vouvray a vu le jour en 1946, quand un groupe de boulistes de l'époque a réuni une somme d'argent et acheté l'ancien atelier de réparation du tramway de la commune. Parmi les fondateurs se trouvaient l'arrière-grand-père de Christian Lothion, ainsi que son père (dont le stade de foot porte le nom). Lui-même est un joueur régulier le dimanche matin.

Ce jeu typiquement Ligérien, qui requiert de l'adresse, se pratique allée des Verneries. Pendant la fête d'automne de Vouvray, le 22 octobre, il fera l'objet d'une démonstration.

Pour tout renseignement : 02 47 52 65 10 ou 06 83 24 84 54.

vendredi 15 septembre 2017

C'est parti pour le jazz in et off de Montlouis

Depuis hier, et jusqu'au 24 septembre, le festival Jazz en Touraine va régaler les amateurs à Montlouis. C'est un événement reconnu, mais qui peut revenir cher, quand on sait que le pass pour 8 soirées à la salle Ligéria est à 220 euros. A l'unité, les billets vont de 18 à 40 euros.

Mais, en parallèle, des concerts Jazz/Blues gratuits sont offerts par l’Association Jazz en Vallées de Brenne et Cisse, domiciliée à Reugny et qui compte parmi ses membres des gens de Vouvray. C'est ce qu'on appelle le festival OFF de Montlouis.

mercredi 13 septembre 2017

Sur les pas de Balzac à Vouvray samedi prochain

La jeune association (indépendante) Vouvray Patrimoine organise samedi prochain la randonnée de l'Illustre Gaudissart, dans le cadre des JEP (Journées Européennes du Patrimoine). Un rendez-vous culturel et gustatif.

Tout le monde connaît la statue, qui fait face à la place Vavasseur, sur la route de Monnaie. Mais, que sait-on au juste de cette oeuvre, inaugurée en  grande pompe en 1934 ? Qui est cet illustre Gaudissart (Félix de son prénom), que Balzac présente comme un représentant de commerce qui sait tout et a tout vu, mais qui au final se fera berner par un vieux vigneron de Vouvray ?

C'est à la fois une promenade et un voyage dans le temps que l'association proposera aux marcheurs, avec des lectures de textes de Balzac. La randonnée empruntera un circuit de 6,5 km, qui passera par le château de Moncontour et l'ancien manoir de la Caillerie (aujourd'hui le domaine Allias).

En espérant que les amateurs de lettres et de vin sauront boire nos paroles... Rendez-vous le 16 septembre, devant la statue de Gaudissart pour un départ à 14h30.

lundi 11 septembre 2017

Voyage des jeunes à Randersacker : une réunion prévue à Val Es Fleurs

Si vous êtes intéressé par le Voyage des Jeunes à Randersacker, que le Comité de Jumelage organise du samedi 28 octobre au vendredi 3 novembre 2017, une réunion d’information est prévue ce mercredi 13 septembre à 20h45. Elle aura lieu à la salle Val Es’Fleurs (salle Lilas 1).

Rappelons que ce voyage-échange est destiné aux jeunes Vouvrillons entre 13 et 18 ans qui s’engagent à recevoir un(e) jeune Allemand(e) l’an prochain. Le trajet se fera en train, pour un coût de 115 €, avec adhésion en sus au Comité de jumelage (12 € par famille).

Pour toute info, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : jumelage.rds.vvy@gmail.com.

Et puisque l'on parle de Randersacker, sachez que le Comité de Jumelage réfléchit à organiser une conférence. Ce serait l'occasion de voir (ou revoir) en diaporama les festivités liées aux 25 ans du jumelage entre Vouvray et Randersacker, mais aussi de partager les photos de la marche de René-Jean Bienvenu, qui fait le trajet à pied du 1er juin au 4 juillet.

Une soirée qui serait programmée a priori vers novembre. On en reparlera.

samedi 9 septembre 2017

Le cardio tennis arrive à Vouvray

Dans le cadre du forum des associations, qui avait lieu ce matin (en même temps que l'accueil des nouveaux arrivants), les nombreux visiteurs ont pu se renseigner sur les activités sportives et culturelles proposées au sein de la commune.

Parmi les nouveautés, on peut citer le cardio tennis, qui va bientôt être proposé par le Tennis Club de Vouvray (TCV).

Il s'agit d'une activité en vogue aux Etats-Unis, et qui permet de brûler des calories, avec ou sans raquette. L'intérêt vient du fait qu'on peut la pratiquer, sans forcément jouer au tennis, et tout en apprenant certains gestes qui serviront pour ceux qui seraient tentés, en parallèle, de taper la balle sur les courts.

Précisons quand même que c'est sur un rythme de fitness, en suivant la musique. C'est tout aussi physique que les activités cardio du même type, dérivées du judo ou du karaté.

Voici une vidéo qui présente le cardio tennis.

A priori, l'activité se fera d 'abord au rythme d'une à deux fois par mois, au gymnase de Vernou. Pour tout renseignement, il suffit de contacter le club : tcvvouvray@yahoo.fr.

mercredi 6 septembre 2017

Vendanges, c'est pour (très) bientôt.

Si l'on en croit la newsletter de Rendez-Vous dans les Vignes, de Myriam Fouasse-Robert, les vendanges ont commencé. C'est d'ailleurs ce que j'ai pu constater hier, lors d'un déplacement qui m'a amené à prendre la route des vins du Beaujolais...

Toutefois, elle précise que les coups de sécateur ont débuté pour le Chardonnay qui sert à faire du Crémant de Loire. Il ne s'agit pas encore du Chenin blanc.

A Vouvray, les opérations sont prévues très bientôt, car l'inspection des vignes est à l'agenda pour lundi prochain. Le vignoble Robert de Chançay a demandé une dérogation et va commencer à vendanger en principe dès ce week-end.

Si je poste ce message, c'est parce que notre viticultrice de Chançay propose une activité qui me paraît sympathique. Elle invite à participer aux vendanges, le 23 septembre prochain, de 9 h à 16 h 30. Ces vendanges manuelles seront l'occasion de découvrir la machine à vendanger, le pressoir, et même de déguster le jus en fermentation... Une activité proposée à 40 euros avec repas compris.

mardi 5 septembre 2017

L'autre Madame Pineau de Vouvray

C'est un hasard comme la vie sait nous en réserver parfois. En cherchant à joindre le multi-accueil de Vouvray, à partir du numéro qui figure sur le site de Touraine-Est Vallées, je suis tombé sur une opératrice qui m'a appris que la crèche n'avait pas encore de numéro (ce qui ne saurait tarder), depuis son ouverture le 28 août. Mais surtout, à la question : qui est la directrice ?, elle m'a répondu...Mme Pineau.

Même nom et même orthographe que Madame le maire de Vouvray. Seul le prénom change, car la directrice nouvellement arrivée se prénomme Sylvie.

Ce n'est que pure coïncidence, car le recrutement a été assuré par la Mutualité Française Centre Val de Loire. L'autre Mme Pineau était auparavant directrice du multi-accueil La Passerelle à Veigné, un établissement dont l'adresse postale (rue de Parçay !) la prédestinait finalement au Vouvrillon.

Bienvenue à Vouvray, Madame Pineau.

jeudi 31 août 2017

Le retour de la Terr'A Sandra

J'an ai touché un mot il y a quelques jours : Sandra Bourgault va donc rouvrir un restaurant dès ce 1er septembre. Même nom : La terr'A Sandra. Même cuisine avec des pizzas, des pâtes, des crêpes et des desserts fait maison. "Je garde la même carte, car elle plaît", revendique-t-elle.

Ce qui change, par contre, c'est le lieu. Ce n'est pas à Vouvray que ça se passe, mais à Mettray, au nord de Tours près de La Membrolle.

Le restaurant prend place dans l'ancienne poste, à côté de la mairie et en face de l'église. Il y a eu d'importants travaux, car le site était vraiment en sale état (un livret à spirales retrace en photos tout ce qui a été fait). Mais, le résultat est vraiment impressionnant. Le restaurant propose deux salles (une au rez-de-chaussée, une autre à l'étage qui peut être privatisée), plus une terrasse dans le fond.

L'inauguration a eu lieu ce soir. Il y avait beaucoup de monde, avec en majorité des habitants de Mettray (dont le maire et le correspondant local de la NR*). Mais, des fidèles de Vouvray avaient fait aussi le déplacement. Et ils ont prévu de venir y manger.

*Dominique Nicodème m'a reconnu quand je suis arrivé, car il connaît Vouvray Inside !

mardi 29 août 2017

Le mois d'août, Vouvray ville morte ?

Le mois d'août est toujours un peu compliqué à Vouvray, car c'est la période où les commerçants partent en vacances. Certes, ils ont bien le droit, eux aussi, de se reposer, mais pour ceux qui restent, ou pour les touristes qui s'aventureraient jusqu'ici (et il en faut des raisons pour venir), c'est toujours un peu l'étonnement.

Certains jours, ce n'est pas facile de trouver du pain, des cigarettes, d'acheter de la viande ou de boire un verre. Il faut alors se tourner vers le Simply, le marché du vendredi matin et la boutique Hardouin du virage gastronomique (celle de la rue de République est en travaux en ce moment).

Lundi et ce mardi par exemple, aucun des deux boulangers n'était ouvert. Une situation exceptionnelle pour Vouvray, mais qui existe aussi parfois dans certain villages, comme à Vernou en ce moment.

C'est vraiment dommage de donner cette image de ville morte, car Vouvray restera alors une commune de passage, où on s'arrêtera rapidement pour déjeuner ou dîner, avant de repartir. Elle aurait pourtant beaucoup à gagner en s'ouvrant aux autres. Avec la fin du mois d'août, et le retour des derniers commerçants (et des clients qui étaient partis), la vie va reprendre comme avant. Mais, on se fera probablement la même réflexion l'année prochaine.

L'opération Coeur de Village va tomber à point nommé pour relancer le débat sur la meilleure façon d'animer le centre-bourg pendant toute la période estivale.

vendredi 25 août 2017

Premier anniversaire pour Aux pieds des vignes

Le magasin de chaussures qui a remplacé l'ancienne pizzeria vient de souffler sa première bougie. Cela fait déjà un an que Viviane et Christelle accueillent dans la bonne humeur les clients, dans leur boutique du centre de Vouvray.

C'était pour elles une grande première, mais elles sont toujours là.

Aux pieds des vignes a su fédérer une clientèle fidèle, résidant à Vouvray, mais venant aussi parfois de plus loin (Vernou, Rochecorbon, Parcay-Meslay, Mettray et même Montbazon) pour acheter des chaussures de qualité et privilégiant le confort.

Une page Facebook et un blog permettent de garder le lien avec les clients.

Et pour ceux qui se demandent ce que devient Sandra Bourgault, elle donne rendez-vous à ses amis de Vouvray à partir du 1er septembre. Elle ouvre son restaurant, La Terr'A Sandra (même concept, pizzas et crêpes), au 2, rue du Manoir à Mettray.

mardi 22 août 2017

Proludic a bien remonté la pente

Quand on passe devant l'entreprise, dans la zone de l'Etang-Vignon, on peut encore voir les stigmates du terrible incendie qui a ravagé l'atelier de production, le 21 mars dernier.

Mais, en cinq mois, le spécialiste des aires de jeux a réussi à faire face aux commandes en se réorganisant complètement. Et cela, grâce aussi à la mobilisation de ses salariés.

je vous propose de découvrir le reportage réalisé par mes collègues de France Bleu Touraine.

Le récit est à lire ici

samedi 12 août 2017

Les Tuffolies, c'est parti !

Depuis ce matin, et jusqu'au mardi de ce long week-end du 15 août*, les caves de la Bonne Dame accueillent les visiteurs à la foire aux vins de Vouvray. Sauf que maintenant, on dit "Tuffolies".

Pourquoi changer de nom ? Denis Meunier, le nouveau (et jeune) Président de cette foire nous en donne l'explication. "C'est l'occasion de rendre hommage au tuffeau, cette craie que l'on extrait dans la région, et en même temps, de rajeunir cette foire en ajoutant un peu de folie", indique-t-il. Le nom a été trouvé en interne. Il y a eu une quinzaine de propositions, puis la liste s'est rétrécie, jusqu'à ce que le consensus se porte sur ce nom. Pour ne pas désorienter le consommateur, le fléchage fait encore référence à la foire aux vins de Vouvray, mais cela changera avec le temps.

Après tout, la foire aux vins de la Pentecôte s'appelle bien Troglovinum.

vendredi 11 août 2017

La NR préfère Rochecorbon à Vouvray

Dans son édition du jour, la NR consacre un article à Rochecorbon, dans sa série sur "ces villages où il fait bon flâner en Touraine". Il y est question des falaises, des troglos, des vieilles pierres (la tour de la Lanterne, les maisons de maîtres, les gargouilles) et du vignoble... de l'AOC Vouvray.

A noter que le quotidien régional a également mis à l'honneur Bueil-en-Touraine, Cormery, Chemillé-sur-Indrois et Chouzé. Le parti pris est de parler de "ces petits villages de Touraine situés à l'écart des grands sites prisés des touristes". "L'occasion de plonger dans le petit patrimoine tourangeau, de redécouvrir les beautés cachées de la campagne, entre vignes et champs, à l'orée de forêts ou de petits bois", explique le journal.

Certes, la série va se poursuivre jusqu'à la fin de l'été, mais il y a peu de chances que Vouvray soit également sélectionnée.

Précisons que hier, c'était encore Rochecorbon qui avait les honneurs de la NR pour un article sur les visites œnologiques de Château-Gaudrelle. La commune voisine a peut-être mieux su faire valoir son patrimoine et mettre l'accent sur ses attraits touristiques.

vendredi 4 août 2017

La Mégane était fermée de l'intérieur

Il y a eu comme un moment de flottement ce soir à Vouvray. Deux enfants de 6 et 19 mois se sont retrouvés enfermés pendant une bonne demi-heure, à bord d'une Renault Mégane qui s'est verrouillée de l'intérieur. Les faits se sont déroulés vers 18 h, rue Gambetta.

Ce type d'incident ne devrait en principe pas arriver. Et pourtant...

Au moment de partir, une amie de Laetitia Bienvenu, qui avait confié à garder les deux enfants de sa belle-soeur à la nounou de Vouvray, laisse par mégarde la carte électronique du véhicule à l'intérieur. Et les portières se verrouillent. Problème, les enfants sont trop petits pour faire quoi que ce soit.

jeudi 3 août 2017

Projet multi-accueil & co : minéral ou végétal ?

A la rentrée, la crèche de Vouvray va ouvrir ses portes. Il s'agit du premier bâtiment aménagé à côté du Simply, sur la parcelle qui accueillera également quelques mois plus tard la bibliothèque, puis l'espace de vie sociale. Cet ensemble 3 en 1 associe à la fois un projet intercommunautaire et un projet communal.

Si l'on se réfère à la présentation du chantier, tel qu'il a été exposé dans Vivons Vouvray N° 6 (janvier à mars 2016), il y aura des espaces extérieurs paysagers.

dimanche 30 juillet 2017

Feu d'artifice privé : est-ce légal ?

Quelle délicate attention que de proposer un spectacle pyrotechnique en pleine nuit... Vers 1 h du matin, un feu d'artifice privé a été tiré depuis une belle maison sur les hauteurs de Vouvray (vous savez, celle qui a des murs roses avec deux cèdres qui surplombent le coteau).

C'était apparemment le clou d'une fête, dont on peut encore voir quelques traces ce matin dans l'allée qui part de la rue du commerce et mène à ce modeste logis.

Heureusement que le bulletin municipal Vivons Vouvray rappelait, il y a quelques jours, les règles en matière de bruit ! Et que dit, au fait, la réglementation sur les feux d'artifice privés ? Le portail Service Public, qui est le site officiel de l'administration française, conseille de respecter ses voisins, car les plaintes auprès des maires sont très fréquentes en période estivale. En principe, le maire de la commune doit être informé, tout comme les sapeurs-pompiers.

Les habitants de Vouvray, eux, ne l'ont pas été et ont donc été réveillés. Et pour certains, cela a même été la double peine avec le ballet des voitures qui a suivi la fin de la fête.



samedi 29 juillet 2017

Un début de saison touristique calme à Vouvray

A travers des avis repérés sur Facebook et des conversations ici ou là, j'ai été informé que la saison était plutôt calme pour ce mois de juillet à Vouvray. Une impression qui m'a été confirmée à l'office de tourisme.

Malgré un bon démarrage, avec des températures très chaudes en début de mois, le soufflé semble retomber avec une météo plus capricieuse. Par ailleurs, la fermeture de la piscine cet été (pour cause de travaux d'aménagement, afin de se mettre en conformité par rapport à la réglementation sur le handicap) n'arrange rien.

Les professionnels que j'ai pu interroger disent aussi que c'est calme.

vendredi 28 juillet 2017

Et les grand électeurs sont...

Suite au conseil municipal exceptionnel de ce matin, un vote a eu lieu pour désigner les grands électeurs qui voteront pour les sénatoriales le 24 septembre. Il s'agit exactement des mêmes personnes que celles désignées le 30 juin, mais dans un ordre différent.

Pour les délégués : Brigitte Pineau, Gérard Serer, Nathalie Même, Pascal Barone, Laurence Boscherie, Gilles Gasnier (Vivons Vouvray), Dominique Daillet (liste de l'opposition municipale).

Pour les suppléants : Juliette Cognié, Alexandre Delalalandes, Valérie Déplobin (Vivons Vouvray).

Tout ça pour ça ? Hé oui.

jeudi 27 juillet 2017

Vouvray doit revoter pour désigner les grands électeurs pour les Sénatoriales

Théoriquement, le conseil municipal est en vacances. Le conseil de juillet a été annulé, en raison d'un ordre du jour pas assez fourni, et le prochain n'est calé qu'en septembre. Oui, mais voilà... Les pouvoirs publics en ont décidé autrement.

Le vote du 30 juin dernier, qui avait désigné les grands électeurs qui seront appelés aux urnes le 24 septembre pour les sénatoriales a été annulé, suite à un jugement rendu le 17 juillet par le tribunal administratif d'Orléans.

Motif invoqué : la mairie de Vouvray a fait une erreur, en présentant ses listes.

La préfecture d'Indre-et-Loire explique la règle dans un arrêté visible sur le mur d'affichage municipal. Elle rappelle que "les délégués et leurs suppléants sont élus simultanément par les conseillers municipaux sur une même liste suivant le système de la représentation proportionnelle avec application de la plus forte moyenne, sans panachage, ni vote préférentiel". Il est rappelé aussi que "chaque liste de candidats aux fonctions de délégués et suppléants doit être composée alternativement d'un candidat de chaque sexe".

Une décision qui fait tiquer, car elle nécessite donc de reconvoquer le conseil municipal alors que des élus sont partis en congés. Il se réunira demain à 9 h, ou le 1er août si le quorum n'était pas atteint.

Vouvray n'est pas la seule commune dans ce cas. On revote également pour les grands électeurs à La-Ville-Aux-Dames, demain à 19 h.

mardi 25 juillet 2017

Tourisme : Bagatelle change de propriétaire

Anne et Bertrand Chandouineau passent la main. Après 6 ans d'activité, et après avoir porté haut les couleurs de Vouvray à travers leur maison d'hôtes, ils ont décidé de vendre le domaine de Bagatelle. Ils vont pouvoir se consacrer à d'autres projets personnels, loin du bourg qu'ils vont quitter.

Les nouveaux acheteurs sont un couple de parisiens. Elle : Léna Lebrun, travaillait dans le domaine de la publicité et gérait au quotidien des créatifs. Lui : Grégoire Dey, auteur de sketches pour le théâtre, la télévision (Canal+, TF1, France 2), la radio (il a été auteur pour Canteloup sur Europe 1) et Internet, va continuer à se partager entre la capitale et la Touraine.

Le ras-le-bol de Paris, la volonté de respirer le bon air de la campagne (leurs enfants multipliaient les bronchiolites) et l'envie de pratiquer des activités sportives, sans oublier l'attrait pour le vin, sont autant de bonnes raisons de venir s'installer à Vouvray.

Pour Léna Lebrun, qui avait des attaches à Tours, c'est la volonté d'être son propre patron qui l'a motivée à se lancer dans une maison d'hôtes. Le rendez-vous est fixé au 11 août pour la reprise de cette activité. En attendant, le nouveau couple d'hébergeurs a pu rencontrer quelques uns des acteurs locaux du tourisme. Une transition en douceur.

lundi 24 juillet 2017

Numérique et haut débit : un avantage apporté par Touraine-Est Vallées

Si la fusion entre l'ex-CCV et l'ex-CCET ne tourne pas toujours à l'avantage du ce qu'on appelait autrefois le Vouvrillon, ce dernier va profiter d'une compétence de Touraine-Est Vallées. Celle qui concerne "l'établissement et l'exploitation d'infrastructures et de réseaux de communication électroniques".

Cette compétence ne concernait jusqu'à présent que les communes de l'Est Tourangeau, mais un délai de deux ans a été prévu (jusqu'au 31 décembre 2018) pour l'harmoniser à l'ensemble du nouveau territoire. Cela tombe bien, car les dix communes de TEV souhaitent bénéficier du très haut débit.

En même temps, le contraire aurait été étonnant.

Le conseil municipal de Vouvray a été amené le 22 juin dernier à se prononcer sur ce dossier, qui avait été présenté le 18 mai en conseil communautaire. Il a voté sur deux points : d'une part la modification des statuts de TEV pour élargir la compétence à un territoire élargi de 10 communes, d'autre part l'adhésion** au syndicat mixte Val de Loire Numérique. Ce dernier résulte des efforts conjoints de Loir et Cher Numérique* et du département d'Indre-et-Loire, qui a décidé d'y adhérer ainsi que les communautés de communes du 37.

Les enjeux liés au numérique sont multiples. Le très haut débit va impacter l'emploi, l'éducation, la qualité du service public, ainsi que la lutte contre l'isolement et la santé. C'est donc une aubaine pour ancrer Vouvray dans le XXIe siècle.

*Ce conseil syndical, qui prévoit 10 Mégas pour tous d'ici 2021, bénéficie d'un soutien de 5 millions d'euros par an engagé par le département.
**Pour être effective, il était nécessaire d'obtenir d'abord le vote des conseils municipaux dans les communes membres de TEV.

mercredi 19 juillet 2017

Pollution : Nicolas Hulot interpellé au Sénat par Jean-Jacques Filleul

L'actualité locale étant plus rare en cette période de l'année, voici une info en provenance de Paris, qui nous raccroche malgré tout à la Touraine.

On m'a fait savoir que le ministre de la transition écologique et solidaire avait passé une audition au Sénat. C'était le 12 juillet dernier, dans le cadre de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable. Nicolas Hulot est naturellement revenu sur son Plan Climat, dont l'objectif est de mettre fin à la vente de véhicules émettant des gaz à effet de serre d'ici 2040*.

Dans la retranscription de cette audition, j'ai découvert que l'ancien maire de Montlouis, et sénateur d'Indre-et-Loire, Jean-Jacques Filleul a interpellé le ministre. Il a déclaré ceci : "Vos propos sont très positifs, monsieur le ministre d'État. Concernant les produits toxiques, le Conseil d'État vient d'enjoindre au Gouvernement de prendre des mesures urgentes contre la pollution des émissions de particules fines, notamment le fameux NOx** dont nous connaissons tous les effets néfastes pour la santé. Quelles mesures allez-vous prendre" ?

Réponse de Nicolas Hulot, ministre d'État : "On a beaucoup moqué les lanceurs d'alerte durant des années. Mais nous sommes maintenant pris dans un étau, car si nous prenons les mesures qui s'imposent, certains se verront infliger une double peine. Je pense notamment au diesel, dont l'interdiction place des familles dans une impasse. C'est pourquoi nous avons pris des dispositions destinées à l'achat d'un véhicule d'occasion dans le plan climat. Notre responsabilité commune est engagée à ce sujet, car nous ne pouvons plus nous abriter derrière le doute. Cela est contraire au principe de précaution pour lequel j'ai beaucoup oeuvré en d'autres temps".

*Des propos très commentés dans les médias et qui m'ont valu d'être interrogé en direct, le 7 juillet dernier dans la matinale de RTL.
**Précisons que M.Filleul fait une erreur dans sa question. Les particules fines et le NOx (oxyde d'azote) sont deux choses différentes. C'est d'ailleurs quand ce dernier polluant se transforme en NO2 (dioxyde d'azote), un gaz irritant, qu'il est le plus nocif.

lundi 17 juillet 2017

Tintamarre : le pétillant naturel qui devrait faire du bruit à Vouvray

Ce soir, je me suis rendu au domaine de Château Gaudrelle, à Rochecorbon, où avait lieu le lancement de Tintamarre, le nouveau pétillant naturel de la maison. Sur la photo figurent Alexandre Monmousseau, à droite, et son chef de cave, Cyril Nénain.

C'est ce dernier qui m'a confié les secrets de l'élaboration de ce vin, taillé pour l'été. Un vin avec de très fines bulles* et dont la teneur en sucre est limitée à 5 g (c'est le sucre résiduel du raisin qui n'a pas fermenté). Un pétillant d'apéro sans soufre, garanti sans mal de crâne le lendemain.