lundi 17 juillet 2017

Tintamarre : le pétillant naturel qui devrait faire du bruit à Vouvray

Ce soir, je me suis rendu au domaine de Château Gaudrelle, à Rochecorbon, où avait lieu le lancement de Tintamarre, le nouveau pétillant naturel de la maison. Sur la photo figurent Alexandre Monmousseau, à droite, et son chef de cave, Cyril Nénain.

C'est ce dernier qui m'a confié les secrets de l'élaboration de ce vin, taillé pour l'été. Un vin avec de très fines bulles* et dont la teneur en sucre est limitée à 5 g (c'est le sucre résiduel du raisin qui n'a pas fermenté). Un pétillant d'apéro sans soufre, garanti sans mal de crâne le lendemain.


Le nom, Tintamare, n'a pas été choisi par hasard. Fruit d'un brainstorming, ce nom qui évoque le bruit, traduit une petite entorse aux règles de l'AOC Vouvray. Ce pét' nat' est bien issu du chenin blanc, mais la vinification est limitée à 6 mois, au lieu de 12. Le domaine Château Gaudrelle savait donc qu'il ne pourrait prétendre à l'appellation. Mais, cela en vaut la peine, car ce type de produit est dans l'air du temps. Et c'est ce qui se fait aussi de l'autre côté de la Loire, à Montlouis.

"Pour le domaine, c'était un challenge, reconnaît Cyril Nénain. Mais, on voulait essayer la vinification sans soufre, en bio-contrôle, poursuit-il. C'est une évolution technique motivante, avec une levure qui joue le rôle du soufre et vient capter l'oxygène avant que cela n'altère le jus de raisin. On est allé chercher des raisins à bonne maturité, sur un sol argilo-silicieux. Puis, on applique la vinification ancestrale. Dès que l'on atteint le bon taux de sucre, on met en bouteille et la fermentation se poursuit dedans", conclut le chef de cave.

Le vin a été tiré le 23 décembre. Il a été dégusté un mois plus tard, au moment de la prise de mousse. Et à partir de là, Alexandre Monmousseau et son équipe savaient que le pari était gagné. Ce pari était celui de montrer que l'on pouvait présenter un vin jeune à Château Gaudrelle, alors que l'appellation fait traditionnellement vieillir les vins.

Pour Cyril Nénain, ce serait un signe de dynamisme si l'AOC Vouvray autorisait à l'avenir ce type de vin pétillant naturel.

Tintamarre est un pétillant bio. La production a été limitée à 4000 bouteilles pour cette première cuvée. D'ores et déjà, un importateur basé à New-York est intéressé par ce vin. Ce vin de France, "pétillant naturel chenin blanc" est à 7,90 € la bouteille.

*Il "moussote", déclare Alexandre Monmousseau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire